Quand « Notre-Dame » finit sous le goudron

Pour un site qui s’appelle « Notre-Dame-des-Landes », on ne peut pas dire que ce qui se passe sur ces terres agricoles destinées à être goudronnées ait pour l’heurebeaucoup mobilisé les catholiques de France… Il faut dire qu’entre une zone humide et un aéroport, on peut se demander ce qui parle le plus à nos chers paroissiens…