Droit à la terre, au Brésil

Une dépêche de l’agence Misna évoque les évènements qui se déroulent en ce moment dans une région du Brésil, l’Etat de Roraima. Un épisode peu banal, qui déclanche des hostilités très violentes : la police fédérale tente d’évacuer les occupants illégaux d’une terre, rendue aux populations indigènes reconnues propriétaires légitimes par le gouvernement en 2005. Et cela après plus de vingt six ans de bataille juridique. Grands propriétaires, latifundistes, cultivateurs de riz s’opposent à cette action, avec les moyens les plus violents et les plus durs.

Mais, notons le, les évêques du Brésil ont pris position, lors de leur Assemblée générale à Indaiatuba.

« Dans notre pays, disent-ils, nous avons déjà parcouru un chemin très significatif pour la reconnaissance et la conquête des droits. A présent, nous devons payer la dette historique aux peuples indigènes, eux qui ont le plus souffert dans notre histoire (…) Le moment est venu d’ouvrir un nouvel horizon dans lequel la pluralité des peuples indigènes et leurs droits originaires seraient finalement reconnus. Avec le diocèse de Roraima, nous voulons exprimer notre respect, solidarité et soutien aux peuples indigènes qui vivent sur les terres délimitées et homologuées. »

DL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s