Quand l’Inde s’éveillera

Un article récent d’Anto Akkara sur le site de l’ENI, évoque l’appel du Conseil national des Eglises en Inde à la fin de sa rencontre de début mai 2008 à Shillong. Un appel à la mobilisation pour les chrétiens indiens dans la lutte contre le changement climatique.

Le président de l’assemblée, l’évèque méthodiste Taranath S. Sagar, souligne que si pour l’heure l’Inde n’a pas une part aussi importante que les pays développés dans ce changement climatique, elle a quand même sa part de responsabilité. C’est donc un appel au lancement de programmes paroissiaux écologiques, par exemple en se débarassant des plastiques ou en favorisant l’agriculture biologique.

Le forum rassemblant 270 délégués d’une trentaine d’Eglises protestantes et orthodoxes indiennes nomme le réchauffement climatique comme un « péché humain (human sin) contre la nature ». Il invite donc les chrétiens à exercer leur devoir de guérison et de transformation. Il s’agit donc de « verdir la foi » (greening of faith) au niveau des congrégations (c’est à dire au niveau des Eglises locales), le mieux placé notamment pour favoriser une agriculture biologique au moment même où les campagnes indiennes s’industrialisent à grande vitesse.

On peut retrouver la dépêche complète sur le site de l’ENI : www.eni.ch

DL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s