L’ECEN à Milan

Fin septembre, le Réseau environnemental chrétien européen (ECEN), lié à la Conférence des Eglises européennes (KEK), a rassemblé une centaine de délégués de 27 pays à Milan.
Parmi les déclarations entendus à la conférence, on peut citer celle de Jean Pascal van Ypersele (Louvain et membre du GIEC) :

« Les risques liés aux changements climatiques ont progressé de façon considérable depuis 2001. Néanmoins, la vision de l’avenir n’est pas fataliste. (…) Il existe des moyens de réduire les émissions, et les Eglises peuvent contribuer à apporter des solutions, en proposant des changements dans le mode de vie et les comportements ».

La déclaration finale rappelle que :  » les origines de la destruction humaine de l’environnement se trouvent non seulement dans les actions, mais aussi dans nos attitudes les mieux ancrées en nous. (…) Il ne suffit pas que les humains restent en vie en consumant le monde qui les entoure ; ils doivent avoir une relation avec le monde qui ne soit pas simplement utilitariste et fondée sur le marché ».

DL

Source ENI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s