Tristes tropiques

le

En juillet dernier, 230 représentants de la tribu des Yeinan, un des peuples autochtones de l’extrêmité sud-est de la Papouasie occidentale, se sont réunis pour discuter de la transformation d’une partie de leurs terres communautaires en plantations pour palmiers à huile. Ils ont décidé de signer une lettre signifiant leur opposition à ces plantations.

Ce mouvement de contestation est soutenu par de nombreux prêtres catholiques du secteur. Notamment du fait des incidences économiques. Si le processus de production d’huile de palme est encadré par les autorités locales (par le biais de concessions délivrées aux planteurs à condition de respecter des études impactes préalables), le procédé n’est pourtant pas forcément à l’avantage des populations autochtones. Et sur les 29 sociétés a qui 1,3 million d’ha ont été alloués, seules 3 ont à ce jour satisfait aux obligations écologiques, culturelles et sanitaires du cahier des charges. Ces autorisations concernent environ 39.000 ha. Mais même ces autorisations se font souvent sans concertation des populations locales et de leur rapport à la forêt primaire ainsi défrichée. De plus, l’irrigation intensive assèche rivières et marais. Toutes ces interventions perturbent aussi les zones de chasse traditionnelles des tribus.

Le Père Johanes Kandam, vicaire général dans la région, explique qu’il ne croit pas que les plantations contribuent au développement de la région et de sa population. A Boven Digul, les palmeraies « ne génèrent des profits que pour les investisseurs et pas pour les propriétaires de la terre ». Selon le P. Felix Amias, curé à Bupul, un village catholique du sous-district de Sota, les Yeinan ont raison de s’opposer aux projets de plantations.  » Ils ont été trop bons par le passé lorsqu’ils ont accepté qu’une partie de leurs terres soient transférées au gouvernement et à son programme de transmigration. S’ils donnent les terres qui leur restent, ils n’auront plus rien ». De plus, souligne le prêtre, rien ne garantit que les palmeraies emploieront des aborigènes.

DL

cf Eglises d’Asie / Infocatho

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s