Des soins longue durée

le

Alors que le Canada vient d’annoncer qu’il sortait du protocole de Kyoto, les communautés locales, elles, poursuivent leur métamorphose. Dernier exemple en date, celui du couvent écoénergétique et durable à Rimouski (Québec, partie est). Là, les Soeurs du Saint-Rosaire ont réalisé  la construction  du premier bâtiment à recevoir la certification LEED dans cette ville. Une certification de haute qualité environnementale  (pour Leadership in Energy and Environmental Design) qui est commun aux constructions récentes nord-américaines et qui est née en 1988.

Le projet comprend des rénovations et l'ajout d'un... (Collaboration spéciale, Carl Thériault)

63 chambres entièrement adaptés aux normes et aux usages de soins de longue durée pour les soeurs retraitées ont ainsi été ajoutées à la maison provinciale de la congrégation pour un budget de 20 millions de dollars. Côté énergie, c’est le choix d’un chauffage par géothermie qui a été mis en place, avec notamment le creusement de 25 puits de 167 mètres de profondeur. «Nous sommes la première con­grégation dans la région à se doter de ce service. C’était dans le sens de notre mission d’éducation, de développement durable d’avoir un bâtiment LEED qui va dans le sens de la protection de l’environnement», expli­que Marie-Alma Dubé, supérieure générale de la congrégation des Soeurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire. L’archevêque de Rimous­ki, Mgr Pierre-­André Fournier, a béni les nouvelles installations.

Source : article de Carl Thierault dans le journal Le Soleil (ici)
DL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s