Oecuménisme de terrain, après Fukushima

le

Le 12 mars dernier, le Japon a commémoré les évènements tragiques liés au au tremblement de terre et au tsunami dévastateur et à la catastrophe nucléaire de Fukushima. La police a, à l’occasion, confirmé le nombre de 15854 morts et 3155 disparus. 80 000 résidents proches de la centrale ont été évacués du fait des contaminations radioactives et plus de 340 000 personnes vivent dans des hébergements temporaires du fait de ces différents évènements.A côté des célébrations officielles, les religions se sont aussi exprimées, notamment les responsables du shintoïsme et du bouddhisme japonais.

Du côté chrétien, une prière oecuménique a eu lieu à la chapelle franciscaine de Tokyo, rassemblant catholiques, luthériens et orthodoxes ukrainiens pour une célébration commune assez rare sous cette forme. Le patriarche orthodoxe de Kiev Filaret a fait part d’une prière qu’il a fait diffuser dans toutes les communautés dont il a à la charge, pour souligner le lien tragique qui s’est noué entre les ukrainiens et les japonais, du fait des catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima.

Source : Catherine Makino and Naoyuki Ogi  -ENI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s