Des chrétiens mobilisés près de Fukushima

le

Aizuwakamatsu est une localité japonaise, située à 100 km à peine de la centrale de Fukushima Daiichi. Là, Terumi Kataoka, membre de l’Eglise unie du Christ, vient d’ouvrir le Centre d’information sur les radiations Aizu et anime la Société de protection contre les radiations des enfants d’Aizu. La cinquantenaire, qui fait partie des expatriés de la région, ne fait plus confiance en effet à ce que les scientfiques et les membres du gouvernement disent aux populations sur place. « Il n’y a pas de temps à perdre. Nous devons prier et agir avec nos voix en colère pour sauver la vie des plus petits », confie t-elle à l’agence ENInews.

Alors que le gouvernement tente d’aménager certaines zones contaminées de manière à pouvoir réaccueillir une partie des 60 000 personnes évacuées, Terumi Kataoka dénonce le danger des contaminations latentes au sein de l’eau, de l’air, de la nourriture, des terrains, notamment sur son blog qui informe de nombreuses mères inquiètes pour leur progéniture. Le docteur Tomoyuki Yamazaki, membre de cette même Eglise dans la préfecture de Wakayama, explique rencontre un nombre croissant d’enfants présentant  » des nez qui saignent sans s’arrêter, des diarrhées, des cernes sous les yeux, des inflammations buccales incurables et des douleurs dans le dos. leur nombre précis n’est pas connu mais ces symptômes ne sont pas expliqués par l’heure par le gouvernement.

Source : Hisashi Yukimoto, 13 April 2012

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s