A Lourdes aussi, triez pour nous

le

L’info est déjà ancienne, mais elle vaut la peine d’être racontée.

55 hectares de Francis Laporte et Sébastien Maysounave, responsables techniques, supervisent cette gestion des déchets./Photo Francine Depeyre.bâtiments, jusqu’à 650 salariés en haute-saison : les sanctuaires de Lourdes ont tout d’une sacré entreprise. Avec ce que cela créé aussi comme déchets et donc comme traitement responsable. Ici, le déclic s’est fait aux tournant de l’année 2008-2009. En trois mois, suite à un ultimatum des services techniques de retraitement du secteur, les sanctuaires ont pris le défi à bras le corps. Il faut dire qu’avec 418 tonnes de déchets jetés en vrac, il y avait urgence… A 113 euros le tri de la tonne de tels déchets, on imagine la facture annuelle. Sans parler du transport. Mais il y a encore de la marge. Extrait d’un entretien avec Francis Laporte et Sébastien Maysounave, responsables techniques sur place.

Cette gestion concerne qui ?

Ce qui est produit par les pèlerins et les visiteurs sur le site marial n’est pas trié ; dans ces poubelles, on trouve de la bouteille en plastique, du carton, du papier, on débarrasse tout. Il s’agit uniquement de ce qui est produit par le fonctionnement de l’entreprise : le papier dans les services administratifs ou à l’imprimerie, les déchets bois, les gravats, les polluants, les néons, le verre…

Quelle est l’économie ?

L’économie est énorme. On payait plus de 45.000€ par an plus la taxe d’ordures ménagères. Aujourd’hui, mais les chiffres sont variables selon la fréquentation, une tonne de déchets triés nous coûte autour de 30 €. Soit une économie de 83€. Pour l’heure, comme on a répondu à l’ultimatum dans l’urgence, on a de gros frais d’installation, mais on réfléchit à une stratégie pour faire baisser ces coûts en vendant la ferraille et les déchets verts au compost, par exemple.

Le personnel s’est-il montré réticent ?

Le personnel le fait déjà chez lui et comprend très bien la politique de gestion de tri. Tout le monde applique la consigne dans le bien du collectif et de la planète.

 Ainsi, depuis que les Sanctuaires trient leurs déchets, environ 420 t sont traitées pour un coût de 12.600 €. Une économie de 34,33 % qu’ils veulent encore voir baisser.

Source : La Dépêche, Infos Lourdes, Publié le 10/11/2010 11:41 | Recueilli par Francine Depeyre. Photo Francine Depeyre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s