Moins de monde ou moins d’opulents ?

le

Vu de Suisse, le monde fait un peu peur non ? Ainsi en est-il d’une initiative populaire récente (en France, on dirait une demande de référendum), déposée le 2 novembre dernier auprès de la Chancellerie fédérale, intitulée « Ecopop – Halte à la surpopulation ». Un projet qui réduit pour une grande part son analyse des défis écologiques mondiaux à celui de la maîtrise volontaire de la population mondiale, demandant notamment d’allouer 10 % des dépenses de la coopération au développement au planning familial.

Alliance Sud, regroupement d’associations caritatives et de développement suisses – dont plusieurs chrétiennes- conteste cette approche, rappelant que seul une vraie politique de développement aide les populations locales à trouver leur point d’équilibre démographique. Le vrai problème n’est pas d’aider les plus pauvres à limiter leur croissance démographique, rappelle Alliance Sud, mais à constater que ceux sont les plus riches, moins nombreux, qui ont l’empreinte écologique la plus lourde sur la planète : c’est donc là qu’on devrait radicalement limiter la population, dans une telle logique mathématique. Pour résoudre les problèmes écologiques, on doit s’attaquer au modèle de production et de consommation des pays riches et limiter le gaspillage, par exemple en augmentant massivement les coûts de l’énergie.

Source : Apic

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s