Le jour de la terre

John McConnell (ici avec sa femme Anna, 82 ans) portait fièrement ses 97 années. Un homme peu connu, mais qui fut pourtant le véritable fondateur du Earth Day. Cette opération mondiale de sensibilisation aux urgences écologique date officiellement du 22 avril 1970, sous l’égide du sénateur Gaylord Nelson. Pourtant c’est bien McConnell qui, le premier employa cette expression « Earth Day » et qui arriva le premier à organiser une mobilisation officielle, le 22 mars 1970. Le titre de « Earth Day » plût beaucoup au sénateur Nelson qui, semble t-il, le repris à son compte, sans beaucoup de reconnaissance, pour sa propre opération un mois plus tard, originellement appelée « Environmental Teach-In ». Une main-mise que McConnell a toujours combattue : sa journée a lui tendait à promouvoir une nouvelle unité autour d’une appréciation nouvelle de ce qu’est notre planète, alors que le sénateur est surtout mobilisé par la question de la pollution. Mais la journée du 22 mars, au moment de l’équinoxe de printemps, a finalement su s’imposer et a désormais un impact international, devenant même dans certains pays (telle la Lituanie) un jour férié. L’ONU le célèbre également chaque année.

Sur la photo ci-dessus, on voit les époux McConnell avec le drapeau que John inventa et fit connaître en 1969 pour cette journée, dans cette année où Neil Armstrong foula la lune. Un drapeau présentant ce monde, dans sa fragilité, telle que les premières photos des astronautes le montrèrent. C’est ce drapeau, accroché en devanture de leur maison, qui permettait de trouver l’appartement des McConnell, dans la banlieue de Denver, tout près de la paroisse voisine. Car Anna et John sont chrétiens de longue date et leur engagement militant s’inscrivait dans cette foi. John était l’ainée de six, nés dans une famille d’américains pentecôtistes très engagées dans la fondation des Assemblés de Dieu à travers tout  le pays. L’héritage de ce père prédicateur itinérant a sans doute marqué John qui a voyagé à de nombreuses reprises à travers le monde, souvent avec sa seule foi en bagage et un pacifisme à tout épreuve. Il multiplia les initiatives dans les années 70 et 80 : le projet d’un satellite « Etoile d’espérance » en écho au spoutnik, les campagnes de la minute pour la Paix, les Earth Trustees etc. Depuis quelques années, John était aveugle, un comble pour le visionnaire qu’il était, et il partageait avec Anna une vie de  personnes âgées dans leur petite maison modeste. John gardait toujours au cœur son slogan « Paix, justice et soin de la terre » et rappellait à qui veut l’entendre que le commandement de Jésus à aimer ses ennemis (Lc 6,27), pris au sérieux par les chrétiens, pourrait changer la donne : « ce serait la fin des guerres de la pauvreté et la terre fleurirait avec un grand avenir.

Il est décédé le 20 octobre dernier. Ah, un détail, l’équinoxe du 22 mars est aussi le jour anniversaire de John, né en 1915.

DL

Source : Article de mars 2012 de John Murdock, avocat sur les  questions des ressources naturelles, Washington DV, fondateur du Earth Flag

Un ouvrage : John Murray, John McConnell, Earth Day: Vision for Peace, Justice, and Earth Care: My Life and Thought at Age 96,  Wipf & Stock

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s