Le courage de « Bidder 70 »

Bidder 70 filmVingt et un mois. C’est le temps passé en prison par Tim DeChristopher, un activiste « climatique » membre de l’Eglise Unitarienne de Salt Lake City. Le voilà libre et puisque hier était le Earth Day, la Journée mondiale pour la Terre – un évènement mondial rassemblant 192 pays… mais visiblement pas la France-, il en a profité pour aller saluer la paroisse qui l’a soutenu dans son combat.

Mais comment est-il arrivé là ? Le 19 décembre 2008 il était passé à l’action en se rendant au bureau de Gestion des terres de Salt Lake City (Utah) qui était entrain de céder des terrains publics à l’industrie des forages pétroliers. Sans réfléchir, prenant en main le petit panneau de vote « Bidder 70 », il décide de prendre part à l’opération en faisant monter les enchères, « achetant » ainsi près de 22 500 hectares de terres sauvages pour un montant de près de 2 millions de $. Une mauvaise blague qui n’a pas plu à certains qui l’ont trainé ainsi en justice. Bien que l’administration gouvernementale elle-même ait depuis déclaré ces enchères de terres publiques illégales et que DeChristopher ait entre temps réuni la somme nécessaire pour cet achat, il fut quand même condamné à deux ans de prison en juillet 2011. Mais cette injustice n’a fait que renforcer la portée de son geste, devenant ainsi une voix nouvelle de la désobéissance civique dans le pays et mobilisant largement les associations qui vont rassembler, en février dernier, près 50 000 personnes à Washington autour des thématiques des urgences climatiques.

Tim DeChristopher

Ce qui est intéressant avec la démarche de DeChristopher est que son intuition est d’agir même si les réseaux militants n’ont pas atteint une taille critique, ce qui était la politique jusque là de bien des associations.

Pour lui, il faut arrêter d’attendre et passer aux actes, par la désobéissance civile.  » Les destructions de montagnes, le changement climatique et toutes les autres injustices que nous expérimentons ne sont pas le fait seulement de l’industrie du charbon ou des lobbyistes ou des politiciens corrompus. Ils ont aussi lieu à cause de la lâcheté des mouvements environnementalistes. »

Pour lui la désobéissance civile doit devenir la norme plus que l’exception sur ces questions urgentes et ce qu’il développe dans le mouvement né après son action, un groupe luttant pour la justice climatique appelé Peaceful Uprising. Son message a peu à peu convaincu et en avril 2011 ce sont 21 militants qui furent arrêtés au Ministère de l’Intérieur après un sit-in de 350 personnes très en colère après la catastrophe de la pollution du Golfe du Mexique et l’emprisonnement de Tim.

En aout de la même année, ce sont 1253 personnes (!) qui furent arrêtées à l’occasion d’un sit-in protestant contre le futur pipeline très contesté de Keystone XL. La force du mouvement tient aussi au fait qu’il se veut résolument joyeux et communautaire. « Nous serons un mouvement quand nous chanterons comme un mouvement », répète à l’envie DeChristopher. Une affirmation qui a fait naître une culture de la protestation ludique et populaire. Peaceful Uprising développe ainsi des initiatives qui reprennent certains codes proches de ceux du mouvement des Indignés il y a quelques mois : pour chaque campagne, ciblage d’un hot-spot (injustice) et d’un cool spot (changement positif à promouvoir) ; supports pour les actions directes en formant les membres à la communication, aux démarches légales, au soutien des emprisonnés etc. et le tout dans une dynamique non-violente.

Dernière actualité de ce mouvement : l’arrestation récente, durant 15 jours, de la biologiste Sandra Steingraber et deux autres activistes après avoir fait obstruction à un site de stockage de gaz de schistes à New York.

DL

Source : Article de Melanie Jae Martin, Yes Magazine

Crédit photo : 2011. Photo by Ed Kosmicki.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s