Il n’y a pas de petits crédits

le

58 ans, c’est un bel âge pour une aventure qui a changé la vie de nombreux habitants du Bengladesh. Tout avait commencé, il y a 58 ans, donc par une sévère crise financière qui touchait la communauté chrétienne de Dhaka. C’est là que, pour éviter des emprunts à des taux exorbitants, le Fr. Charles J. Young, un prêtre de la congrégation de la Sainte Croix, a décidé d’ouvrir, avec d’autres, sa propre structure bancaire.

C’est ainsi que la Christian Cooperative Credit Union (Ltd) est à pied d’oeuvre depuis des décennies dans cette ville, et on estime aujourd’hui à 50 000 personnes ceux qui ont pu bénéficier de ses prêts depuis lors. Des micro-crédits qui permettent à chaque fois de lancer des projets ou de franchir des étapes dans une vie qui autrement, n’étaient pas possible. Petits commerces, éducation, traitement médical : les occasions ne manquent pas.

Le 3 juillet dernier, jour anniversaire, on a donc fait mémoire de cette aventure bien loin des délires du monde financier actuel. Deux cents personnes ont célébré l’eucharistie pour l’occasion à Dhaka.

Source : Art. Sumon Corraya, AsiaNews

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s