ROME -Prendre soin de la terre et de ses habitants

le

Pas beaucoup de temps en ce moment pour mettre en ligne les (très nombreuses) informations qui le mériterait pourtant. J’espère me rattraper dans les jours à venir. En attendant, voici déjà un extrait d’une réflexion du pape François sur le lien entre environnement et santé.

 

Devant les participants d’une conférence internationale sur la pastorale de la santé, le pape a souligné que les maladies rares (ou orphelines) étaient

« les conséquences de la maladie que nous infligeons à l’environnement. Ceci est grave ! »

Il réagissait de manière improvisée ainsi à la fin de son discours, notamment à partir d’échanges avec des parents d’enfants malades durant ses audiences publiques du mercredi ou en paroisse. Il a aussi  rappelé le besoin de prendre soin de la Création, s’appuyant sur son encyclique sur l’écologie Laudato si’ publiée en juin dernier. Le pape a insisté sur l’importance de l’accueil, de la compassion, de la compréhension et du pardon.

Source : La Croix, Sébastien Maillard (à Rome)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s