AFRIQUE – Congo, le poumon oublié

Le 12 août dernier, certaines rues de Douala (Cameroun) é

Au cours de ce mois de prière pour la Création, des catholiques de différents pays africains ont célébré le « poumon vert » qu’est le bassin du Congo.

Il faut dire que le REBAC, un réseau d’Eglises luttant pour ce bassin fluvial rassemblant des acteurs du Cameroun, de la RDC, du Congo, de la Guinée équatoriale, du Gabon et de la Centrafrique, s’est aussi réuni au Kenya, appelant d’autres à la mobilisation par plusieurs visioconférences. Les participants ont tous souligné l’importance de cette zone de biodiversité, pour les créatures qui y vivent, mais aussi pour les populations autochtones, et ont invité à lutter contre la déforestation et les prospections pétrolières, notamment dans le parc du Virunga. Autant d’activités économiques qui, au final, ne profitent pas aux populations locales, mais entretiennent divers trafics, dont celui des armes, sans parler des effets sur le climat local.

Rita Mabyalhat, responsable du programme « transparence » de la Commission Justice et Paix de l’Archidiocèse de Pointe-noire (Congo) rappelle que des mesures ont été prises en ce sens, notamment un accord transfontalier entre la RDC et le Congo pour le respect des terres, la gestion des infrastructures et la protection des zones humides. Mais elles risquent fort de rester lettre morte si des alternatives de développement ne sont pas proposées aux populations locales.

Source : CNS / Art. Sep 23, 2021 by Frederick Nzwili,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s