Des terres louées, des agrocarburants… et la faim

le

La location des surfaces agricoles continue à travers le monde.

En Sierra Leone par exemple, le réseau pour le Droit à l’alimentation (SiLNoRF) a publié mi-juin une étude sur un projet de terres allouées à une entreprise helvétique, Addax Bioenergy, pour des cultures en vue de produire des agrocarburants. Plusieurs associations suisses dénoncent ce projet (Pain pour le prochain, l’organe des Églises protestantes de Suisse pour la coopération au développement, et deux organisations allemandes – Brot für die Welt (Pain pour le monde), Evangelischer Entwicklungsdienst) qui évidemment fait perdre aux agriculteurs locaux l’accès à des terres fertiles, remplacées par des surfaces mises à disposition mais mal travaillées et donc à faible rendement. Deux chercheurs du Ghana mandatés, Mike Anane et Cosmos Abiwu, ont étudié ce projet en visitant sur place les communautés concernées. Ils constatent notamment que l’approvisionnement en eau commence à devenir difficile, du fait des détournements des cours d’eau pour les agrocarburants.

Neuf semaines durant, ces chercheurs ont étudié au Sierra Leone les projets d’investissement d’Addax Bioenergy ainsi que les contrats de location des terres sous l’angle des droits humains. Pour cela, ils ont visité douze villages et y ont interrogé les gens touchés par l’accaparement de terres. Les associations suisses appellent les industriels suisses à respecter les droits humains et souhaite continuer le dialogue avec eux pour corriger les problèmes relevés.

Source : ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s