Le goût (bio) de l’authentique, une pierre d’attente

le

Une citation en passant d’un ouvrage récent du P. Michel Rondet, théologien jésuite  (« Libres traversées en Eglise », Entretiens avec Yves de Gentil-Baichis, DDB, 2012)

« Il y a des pierres d’attente sur lesquelles nous devons essayer de discerner les empreintes de l’Esprit. j’en retiendrai plusieurs. D’abord la soif d’authenticité qui s’exprime au niveau le plus élémentaire dans le succès que remportent la préoccupation ‘bio’ pour l’alimentation et la culture de la terre. Il y a là une recherche de vérité et un refus de tout ce qui serait artifice, dissimulation, fraude, subterfuge. On retrouve aussi cette attitude dans les choix politiques et sociaux, à travers la réticence à s’engager dans ce qui n’est pas transparent. D’où la préférence souvent donnée aux associations sur les partis politiques parce que celles-ci semblent plus transparentes dans leur fonctionnement. »

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s