Tristes mines pour le cardinal Turkson

le

turksonLe cardinal ghanéen Peter Turkson a la carrure d’un papabile, et certains voient déjà en lieu un potentiel premier « pape noir ». Mais le président de la commission internationale Justice et Paix est d’abord un homme de convictions, au point que, parfois, cela lui ait joué des tours.

Dans un entretien récent lors d’un voyage aux Etats-Unis, le cardinal évoque pourtant un sujet crucial, qui, lui, ne retient que peu l’intérêt des médias : le pillage des ressources naturelles dans son pays et l’interdépendance des phénomènes écologiques.

Extrait de l’entretien accordé à US Catholic.org

Au synode pour l’Afrique, il y a quelques mois, vous avez évoqué la « luxure de certains multinationales » qui pillent les ressources naturelles de l’Afrique. Quel effet cela a-t-il eu ?

D’abord, il faut rappeler que ceci n’est pas qu’un problème pour l’Afrique. Nous avons la visite à Rome d’un évêque brésilien qui évoquait la construction d’un barrage sur l’Amazone et qui va déplacer de nombreuses communautés indigènes. Mais comme archevêque du Ghana, j’ai été interpellé à plusieurs reprises par les problèmes miniers. Nous avons essayé de répondre à la lumière du message du Pape Benoit XVI pour la journée mondiale de la paix : il faut de la solidarité avec les générations futures et avec toutes les personnes qui dépendent de la terre pour leur subsistance. Il est plus facile et moins chère pour des compagnies minières au Ghana de réaliser des mines à ciel ouvert. Il en résulte la destruction de villages et le déplacement de populations qui se retrouvent dans quelques baraquements rapidement construits pour eux. Mais il ne s’agit pas que des maisons. Lorsque vous déplacez des gens de la terre qu’ils cultivent, vous prenez aussi leur travail et leur moyen de subsistance. Les gens pensent que les mines créent des emplois, mais lorsque nous nous rendons sur place nous nous rendons bien compte qu’il y a plus d’emplois perdus que créés.

L’autre aspect, est que la couverture forestière et la couche fertile du sol ont disparu avec ces pratiques minières. Il n’est laissé derrière qu’un immense et profond cratère. Les compagnies minières expliquent qu’il n’est pas de leur intérêt de combler ces cratères. Ils m’ont même dit qu’ils préfèrent en faire un étang et y mettre des poissons. Mais ces cratères sont remplis de minerais dangereux, tels que les composés à base cyanure. Un projet d’étang est impossible. Il ne faut pas blâmer simplement les industriels mais aussi nos gouvernements. Nous devons dire à ces gens qui signent les contrats qu’ils doivent vérifier qu’ils  ne signent pas aussi pour la perte définitive du futur et de la destinée de notre environnement naturel.

Comment les catholiques américains peuvent-ils répondre à cette situation ?

La première chose est de se tenir au courant de ce qui se passe. La seconde est qu’aujourd’hui, personne ne peut prétendre que quand il y a un désastre écologique quelque part, cela n’a qu’une conséquence locale. Ce n’est pas vrai : nous sommes tous interdépendants. Prenez les cyclones dévastateurs aux États-Unis : les vents viennent du Sahara et la déforestation qui s’opère par exemple au Ghana à cause de ces pratiques minières accélère l’expansion du Sahara. Cela peut contribuer à augmenter encore la puissance des ouragans dans les Caraïbes et les États-Unis. Nous devons tous reconnaitre cette interdépendance écologique. Les Américains et les Européens doivent aussi savoir que les conditions de vie en Afrique et ailleurs auront des répercussions directes chez eux, notamment à travers les processus d’immigration. Vous avez déjà toute sorte de lois pour laisser les gens dehors, hors de vos pays. Mais plus la situation se dégradera dans les pays du Sud, plus les gens auront tendance à vouloir venir dans le Nord. Vous ne les arrêterez pas. Ainsi, avoir cette attention aux défis économiques globaux est directement de votre intérêt.

Trad : DL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s