Le pied vert

le

Deux cents millions de personnes. C’est le nombre estimé de pèlerins qui, chaque année, se mettent en route, sur l’un des multiples chemins spirituels que les grandes religions ont ouverts depuis des siècles.

Pour l’association anglaise Alliance of Religions and Conservation, cette réalité mérite d’être accompagnée sous la forme d’un Réseau de pèlerinages verts, des sites qui se mobilisent pour mettre en oeuvre une démarche écoresponsable dans l’accueil des pèlerins. Lors de la dernière session de ce réseau, en Norvège en juillet dernier, ce sont ainsi les responsables du site de Saint Jacques de Compostelle qui ont signé un accord en ce sens, en même temps que ceux de Iona et Canterbury en GB et de Varanasi, près de Benares, en Inde.

Ils rejoignent ainsi les sites fondateurs de cette démarche initiée il y a peu que sont Assise, Jérusalem, Haifa, Saint Albans, Loch Lomond, St Pishoy en Egypte, Jinja Honcho au Japon, Amritsar en Inde et quelques autres…

DL

 

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. fr. Bernard dit :

    Et d’autre comme moi le font à vélo…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s