MINES – C’est pas le Pérou

2016-mines-2Le réseau « Eglises et projets miniers » rappelle, dans un document récent, que les gouvernements, les responsables religieux et les organisations de la société civile doivent trouver ensemble des alternatives viables pour résister aux opérations minières démesurées.

Le groupe, composé d’évêques catholiques, de prêtres, de laïcs, de responsables d’église et d’environnementalistes sud-américains, rassemblé récemment en Colombie, dénonce dans ce texte les effets environnementaux et sociaux de ces méga-projets que les autorités soutiennent pour leurs retombées économiques. Il est signé par une cinquantaine de membres du réseau venant d’une quinzaine de pays et représentant notamment les communautés indigènes souvent en première ligne de ces conflits.

« Nous sommes conscients que défendre la Création, dans un système prédateur dont le but premier est le profit et l’argent, est une action qui met en danger voire expose au risque de mort. Mais nous nous sentons encouragés par l’évangile de Jésus, l’encyclique Laudato si et le par la force de beaucoup de communautés souffrant des conséquences des projets miniers et des autres industries extractives. »
En juin, un rapport de l’ONG Global Witness a évalué à 185 le nombre de morts liés à ce genre de conflits en cours à travers le monde, mais surtout en Amérique latine. Avec un record au Brésil, avec 50 tués.Le document évoque notamment Berta Caceres, militante luttant contre un barrage et tuée par des hommes de mains.
« Nous appelons nos Eglises à prendre un rôle actif dans la défense de notre maison commune, puisque elle est un élément constitutif de l’être chrétien. »
Le 1er septembre, la Bolivie a intensifié son contrôle des opérations minières après que des protestations récentes aient dégénéré dans la violence entrainant la mort de 4 ouvriers et d’un responsable politique. Des manifestations qui dénonçaient notamment la résurgence de malaria au Venezuela du fait des mines d’or et la dégradation environnementale dans les forêts primaires au Pérou.
Paradoxe de l’actualité ? Début aout, des affrontements entre policiers et ouvriers de la ville péruvienne de La Oroya, une des villes les plus polluées au monde,  se sont soldées par un mort et 22 blessés. La grève des ouvriers avait pour but de demander au gouvernement péruvien… de réduire les exigences environnementales qui empêcheraient l’entreprise de fonctionner dans sa totalité et d’attirer des investisseurs. Une grève spontanée ?
Un rapport de l’Observatoire des conflits miniers, publié fin 2014, faisait état d’environ 26 millions d’hectares de concessions minières, soit 20,42 % de la surface du pays ! «C’est énorme, a réagi le Franco-Péruvien Marco Zeisser, de l’ONG CooperAccion. Dans certaines régions, comme l’Apurimac, dans le sud du pays, 70 % du territoire se retrouve sous concession.»

 

DL
Source : Ezra Fieser, CNS, 9 septembre
SIGNATAIRES DU DOCUMENT EMIS LE 6 SEPTEMBRE 2016
Red Iglesias and Mining
Dario P. Giuliano Bossi, Comboni Missionaries, Justiça nos Trilhos network, Brazil
Claudia Andrea
Huircan, Claretians from the province of San José del Sur, Argentina
Rodrigo de Castro Amédée Péret, Franciscans International, Brazil
Rosa del Valle Araoz de Machado, Sumai Kausay Collective, Catamarca-Argentina
Dom André de Witte, Bishop of Ruy Barbosa,Comição Pastoral da Terra-CNBB, Brazil
Birgit Weiler, Theologian from Antonio Ruiz de Montoya University, Peru
Monsignor Juan Carlos Barreto, Bishop of Quibdo, Colombia
Apolinar Flores Tococari, Centre for Ecology and Andean, Bolivia
Victor Manuel Hirsch, Vivat International, Argentina
Viviana del Carmen Vaca, National Team of Indigenous Pastoral-ENDEPA, Argentina
Stefan Reinhold, CIDSE, Belgium
Moema Marques De Miranda, Inter Franciscan Service of Justice, Peace and Ecology, Brazil
Fr. Nelson José Barrientos Chodiman, Diocese of Copiapo, Alto del Carmen, Chile
Igor Guilherme Pereira Bastos, Global Catholic Climate Movement, Brazil
Sandra del Carmen Ferrero, EDIPA, Sisters of Mercy, Argentina
Alessandro Gallazzi, Theologian, Advisor to the Pastoral de la Tierra, Brazil
Susanne Friess, Misereor, Germany
Patrícia Generoso Thomaz Guerra,Conceiçãodo Mato Dentro, MG-Brasil
Maria Angely Robles Carvajal, Presbyterian Church, Chile
César Eduardo Correa Valenzuela, Columban Missionary Society, Chile
Fr. Henry Ramírez Soler cmf, Claretian Missionaries, Colombia
Carmen Amaya Alicia Rodriguez, Inter Ecclesial Commission of Justice and Peace, Colombia
 Father Jesús Alberto Franco Giraldo, Inter Ecclesial Commission of Justice and Peace, Colombia
Milton Fernando López Ruiz, Fastenopfer, Colombia
Martha Inés Romero Medina, Pax Christi International, Colombia
Augusto César Padilla Ormeño, OCMAL (Observatory of Mining Conflicts in Latin America), Chile
Alírio Caceres, AMERINDIA, Colombia
Mauricio Lopez, REPAM (Pan-Amazonian Ecclesial Network), Ecuador
P. Gregory Kennedy S.J. CLAR-CRC, Colombia
Milton Mejia Camargo Mariano, CLAI, Ecuador
Pedro Sanchez, SIGNIS LAC, Ecuador
Vidalina Morales Gamez, Association of social economic development, El Salvador
Scott Wright, Interfaith Working Group on the Extractive Industries, USA
Carlos Alarcon Novoa, Organization for Human Rights of the Archbishopric of Guatemala
Cesar Augusto Espinoza Muñoz, Claretian Missionaries, Honduras
Pedro Landa Palma, Equipo de Reflexión, Investigación y Comunicación-ERIC, Honduras
Lupo Canterac Troya, Red Regional Agua, Desarrollo y Democracia, Piura-Perú
Pablo Arturo Sanchez de Francesch, GRUFIDES, Peru
Jahncke Rodolfo Javier Benavente, Red MUQUI, Peru
Esther Dorothea Winkler, Fastenopher,, Switzerland


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s