ANIMAUX – Et si on sortait du troupeau ?

2018 ECOLOGIE Agneaux pétitionA l’approche de la fête juive et chrétienne de Pâques, certains croyants s’interrogent sur le sens du sacrifice cultuel ou culturel de milliers d’agneaux pour accompagner les repas rituels ou familiaux.

Ainsi, Estella Torres, de la Fraternité pour le respect animal (FRA) et Damien Gangloff , de  CORE (Christian Organization for Ecology), proposent ils une pétition pour sensibiliser les chrétiens, en commençant par le pape lui-même.

À l’attention du Pape François / Célébrons la Vie à Pâques et non la mort en tuant des agneaux

Par cette pétition nous sollicitons l’intervention du Pape François en faveur de nos frères les animaux et plus spécialement à l’occasion de Pâques, alors qu’un très grand nombre d’agneaux d’à peine quelques semaines seront tués puis mangés pour célébrer la Résurrection du Christ. En effet la tradition consistant à manger de l’agneau à Pâques n’a pas de fondement théologique: il s’agit d’une pratique populaire que les différentes Églises laissent faire, bien qu’elle soit un contresens direct avec la signification de Pâques: fête de la Vie. Pour les chrétiens qui la pratiquent, il s’agit d’un acte mémoriel du sacrifice ultime de Jésus-Christ – la victime innocente sacrifiée… mais qui paradoxalement abolit tout autre forme de sacrifice et représente la victoire de la vie sur la mort ! Or la consommation de chair d’agneau —bébé animal—augmente de plus de 50% à l’occasion des fêtes pascales, avec les mises à mort et la violence que cela implique.

Malheureusement, le Pape François ne s’est pas prononcé ni en faveur des agneaux, ni d’une façon claire et précise pour les millions d’animaux martyrisés et tués chaque jour (le calvaire des animaux d’élevage, les chiens, chats; les ours (ferme à bile d’ours) martyrisés en Asie, les galgos en Espagne, les animaux dans les laboratoires, la corrida et les fêtes religieuses incluant de la torture des animaux, la chasse, la pêche, le massacre des baleines, des phoques, des dauphins, les cirques, les zoos, les animaux domestiques abandonnés…). Sur notre Terre, l’animal est très certainement la catégorie d’être vivants qui supporte la plus grande somme de souffrance et maltraitance occasionnés par la violence… et cela, du fait de l’Humain.  Les Chrétiens devraient être les premiers à respecter, protéger et aimer les animaux en tant que créatures de Dieu et non pour leur utilité. Malheureusement ce n’est pas le cas: au contraire, souvent, les autorités de l’Église ne s’engagent pas à défendre les animaux; les prêtres n’en parlent qu’exceptionnellement. C’est pourquoi nous demandons directement au Pape François de s’exprimer fermement contre la pratique consistant à tuer et à manger des agneaux à l’occasion de Pâques et à ses services de prendre les dispositions nécessaires pour en informer les croyants.  Nous encourageons le Pape, l’Eglise et tous ses membres à prendre enfin au sérieux la souffrance que les humains font subir aux animaux, à réfléchir en profondeur sur la place de l’animal dans la Création et à actualiser leurs connaissances en éthologie, et peut être ….. une Encyclique ?

De son côté, Christine et son site AnimaTerra, avait proposé déjà l’année dernière un texte de réflexion sur ce paradoxe d’une pratique alimentaire qui semble tout à fait antithétique avec le grand mystère de la vie célébrée par la résurrection du Christ.

On peut lire sa réflexion ici : 2018 ECOLOGIE Eglises L’Agneau Pascal – V8a

DL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s