DEBAT – Pas de génération spontanée dans l’écologie intégrale

le

2018 ECOLOGIE Eglise RaffinL’entretien sur l’écologie et les chrétiens réalisé par le journal La Croix il y a quelques jours a suscité quelques réactions chez l’ami Jean Pierre Raffin. Un avis intéressant de la part d’un des très bons connaisseurs de l’écologie scientifique, militante… et chrétienne en France depuis des décennies.

Je lui laisse donc la parole

Le débat sur l’écologie et les chrétiens publié dans le numéro des 12-13 mai est fort intéressant et en même temps stupéfiant car il fait une impasse totale sur les débats qui ont déjà eu lieu. A s’y plonger l’on constate que bien des réflexions et propos d’aujourd’hui étaient déjà de mise même s’ils ont été peu écoutés. Mais est-ce une raison pour les occulter ? A titre d’exemple je me permets d’en citer quelques uns…

  • La nature, problème politique. Débat organisé par le Centre catholique des Intellectuels français en 1971 où étaient intervenus notamment Jean Dorst, professeur et futur directeur du MNHN, le Père Dubarle, doyen de la Faculté de Philosophie de l’Institut catholique de Paris, Paul Germain, professeur à l’Université Paris VI, président de l’Union catholique des Scientifiques français, etc. (débat publié dans la série Recherche et Débats n°72. Septembre 1971. Desclée De Brouwer). /
  • Le dossier n°9 (1975) d’Aujourd’hui : « Les chrétiens et la gestion du monde » où se sont exprimées des personnalités catholiques et protestantes.  /
  • Le n° 157 des « Amitiés catholiques françaises », revue du Comité catholique des Amitiés françaises dans le Monde (3 ème trimestre 1990), consacré à l’écologie. /
  • La création en 1990 de la Commission « Sauvegarde et gérance de la Création » au sein de Pax Christi, à l’initiative de Mgr René Coste, récemment décédé (auteur notamment de « Paix, justice, gérance de la Création (Nouvelle cité. 1989) et de Jean-Pierre Ribaut, alors chef de la Division de la Protection et de la Gestion de l’environnement du Conseil de l’Europe. Cette commission sera une suite du colloque pluridisciplinaire « Sauvegarde et gérance de la Création » organisé la même année par Pax Christi et le Mouvement Catholique International pour la Promotion de la Paix.Elle organisera ensuite diverses réunions quelquefois interreligieuses : Influence de notre mode de vie sur l’environnement (1994) ; Pour nous réconcilier avec la Création : nous convertir à Dieu créateur (1996) ; Développement durable et nouveaux modes de vie : un défi pour nos sociétés (1998) ; Ethique, pour un consommateur citoyen et solidaire (2000), etc. Elle contribuera à la déclaration de la Commission sociale des évêques de France : le Respect de la Création (2000).- Viendra ensuite /

  • La mise en place de l’Antenne « Environnement et modes de vie » Pax Christi-Conférence des Evêques de France, dont certaines réflexions seront reprises dans l’ouvrage réalisé sous la direction de Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes : « Planète vie, planète mort : l’heure des choix ( Cerf. 2005)
    – etc
    Que dire de l’absence totale de référence aux propos de Jean-Paul II, qui tout au long de son pontificat est intervenu sur le sujet ( notamment dans le prophétique message à l’occasion de la journée mondiale de la Paix : La paix avec Dieu créateur, la paix avec toute la création » (1er janvier 1990). Mais il est vrai que La Croix avait refusé de publier un texte de l’Antenne Environnement et Modes de Vie rappelant, après son décès, l’importance des messages de Jean-Paul II dans le champ « écologique ». Dans les articles établissant un bilan de son pontificat, à peine quelques lignes étaient-elles consacrées à cet aspect de son magistère. Et pourtant Jean-Paul était le pontife s’étant exprimé le plus constamment en ce domaine avant notre admirable Pape François.
    Alors ? L’amnésie serait-elle devenue une « valeur » à promouvoir ?
    Jean-Pierre Raffin (Paris)

Merci d’être cette mémoire vivante pour la génération Laudato si qui pourrait parfois se considérer comme une génération spontanée (ce qui n’existe pas dans la nature, n’est ce pas ?)

DL

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Eh oui, nous oublions vite. Le chrétiens sont tellement peu visible dans la vie sociale qu’ils sont ignorés. Mais l’oubli de ces publication de la part du journal La Croix est encore plus inquiétant.
    Michel

  2. Hautcoeur dit :

    Je suis d’accord avec JP Raffin. J’ai 60 ans passés et je suis depuis toujours intéressée par l’écologie, sauf que dans l’église, c’était très peu audible, du moins l’écologie environnementale… Je n’ai jamais entendu parler (ou un peu, de Pax Christi par exemple..) de tout ce qu’il cite en début d’article ! Manque cruel de relais dans nos pays/diocèses/paroisses !! J’ai moi aussi dû attendre Laudato Si pour vivre une extraordinaire unification intérieure entre ma foi et le souci de l’écologie que je portais… Je suis certainement fautive de ne pas avoir (au moins) cherché, mais encore une fois ce n’était pas la préoccupation première de nos pasteurs, loin de là !! Mais je crois qu’il y a aussi les « signes des temps » et que le sujet devenant très prégnant dans le « monde », les cathos commencent à s’en soucier aussi. Pas tous d’ailleurs, car on est encore accueilli avec des petits sourires narquois quand on met le sujet sur le tapis…Il y a encore du boulot !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s