CAREME – Ce que manger ici impose là bas

Alors que se prépare le prochain synode de l’Amazonie, il peut être bon de se rappeler ce qui provoque essentiellement la déforestation en cours : notre alimentation.

Le temps du Carême qui s’ouvre à nous est donc aussi un bon moment pour prendre conscience de l’impact de notre alimentation, carnée notamment, sur ceux qui vivent d’autres peuples, à l’autre bout du monde, puisque tout est lié. Ainsi, 😯 % de la déforestation amazonienne est du à l’élevage de bétail pour la production mondiale de viande.

L’ONG américaine Global  catholic climate movement (GCCM) propose de vivre le temps du Carême autremnent. Et si notre jeûne s’ouvrait vraiment à la solidarité avec les plus pauvres de cette planète ? GCCM invite les chrétiens de rajouter au vendredi jeûné un autre jour où les repas seront pris sans viande.

DL

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. webmaster dit :

    Même si c’est « peanuts » (d’autant que cela reste ouvert à l’option poisson), cela à l’avantage de permettre à chacun de mettre le pied à l’étrier. Dommage que cela ne soit pas plus audacieux. on leur avait proposé de relayer « version anglaise » le carême pour la terre déjà en 2015… Tout le monde est trop frileux… c’est pour cela que le climat se réchauffe ( pour interpelle notre frilosité à la conversion) 😉
    christine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s