EGLISE – Quand le synode parle d’avenir mais pas d’écologie

le

2019-06-09-messe-synodale65La lettre des amis de « Chrétiens et écologie dans le Loiret » évoque, en passant, le week synodal qui s’est déroulé le 8 et 9 juin dernier. Une rencontre qui n’a visiblement pas encore compris les enjeux de la « maison commune ».

Quelques participants du réseau déjà ancien et actif des « Chrétiens et écologie dans le Loiret » témoignent de leur frustration :

Le diocèse d’Orléans s’est réuni pour un weekend synodal les 8 et 9 juin. Plusieurs membres du groupe Chrétiens & Écologie s’étaient portés volontaires auprès des équipes de préparation pour que cet évènement soit conçu dans le souci de préserver notre Maison Commune. Les équipes logistique, intendance, communication, accueil, transport, ont cherché des solutions qui répondaient à l’esprit de l’encyclique Laudato Si du pape François.

Voici quelques exemples d’actions, qui ont parfois demandé des trésors d’imagination et la recherche de solutions locales innovantes: le papier et l’encre de haute qualité environnementale du livret, aucun plastique dans les emballages alimentaires et aucun suremballage, gestion des déchets avec tri (verre, compost, etc), origine locale des biscuits et jus de fruit tous livrés en vrac et en carton recyclable, etc.

Malheureusement autant l’organisation matérielle a été soucieuse d’inventer un évènement aussi éco-responsable que possible, autant pouvons-nous regretter que la question de notre Maison Commune et de Laudato Si n’ait été abordée ni durant les rencontres des délégués synodaux ni le dimanche après-midi à la cathédrale. Comme si c’était un non-sujet pour notre Église dans les dix prochaines années. Le synode voulait inciter les chrétiens à devenir davantage  missionnaires et à sortir à la rencontre de nos contemporains. Comment ne pas regretter  que personne n’ait appelé à rejoindre nos concitoyens au cœur de leurs préoccupations environnementales grandissantes.  Là aussi assurément, là en urgence, le Seigneur nous envoie et nous attend parmi les autres.  Oui, il y a urgence pour le diocèse d’Orléans à réparer cet oubli trop marquant.Seule la dernière page du livret de chants proposait en un logo et deux petites lignes de rejoindre Église verte «en gardant dans le coeur l’envie de faire mieux !»Faire mieux devra donc être à notre programme !

Note de E&E : à la vision du petit film résumant  ce WE, il est effectivement assez troublant de voir qu’en dehors de la dynamique du chant de louange, de la prière charismatique, du vote des avis (??), et de la prise de parole de l’évêque et de prêtres (pas de laïcs dans la vidéo..), rien ne s’exprime d’un souci d’habiter autrement le diocèse dans les années à venir. Un mauvais signal qui rappelle que le chemin est encore long, quand des diocèses aussi stimulants que celui-ci traînent encore autant les pieds pour que l’écologie intégrale devienne un pilier de la pastorale ordinaire.

E&E

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s