LAUDATO SI – Trois mots clés : doxologie, eucharistie, ascèse

1562682570159Le deuxième forum des communautés Laudato Si’ italiennes vient de se tenir il y a quelques jours dans la ville d’Amatrice dans la province de Rieti, à l’Est de Rome.

Le site Vatican News en rend compte

Ces communautés sont nées d’une association du diocèse de Rieti et du mouvement Slow Food, (né en Italie) et existent dans une vingtaine de provinces italiennes et commencent à dépasser les frontières de la péninsule puisqu’on les retrouve au Brésil. Elles ambitionnent de vivre en cohérence avec l’encyclique du Pape François publiée il y a quatre ans et promeuvent des rencontres et des initiatives concrètes pour sensibiliser à la protection de la « maison commune ».

A l’occasion de ce forum, le Pape François a envoyé un message pour les encourager dans leur réflexion. Les participants ont choisi cette année de réfléchir sur le thème de l’Amazonie, qui sera au coeur des réflexions du prochain synode à Rome. «La situation en Amazonie est un triste paradigme de ce qui se passe dans de nombreuses parties du monde: une mentalité aveugle et destructrice qui préfère le profit à la justice; elle met en évidence l’attitude prédatrice avec laquelle l’homme est en relation avec la nature» souligne le Pape dans ce message, qui invite à ne pas oublier que «la justice sociale et l’écologie sont intimement liées». «Ce qui se passe en Amazonie aura des répercussions au niveau mondial, mais il a déjà privé des milliers d’hommes et de femmes de leur territoire, les a privés de leur culture et de leurs traditions», poursuit François, soulignant que l’homme ne peut rester spectateur indifférent face à cette destruction et l’Église ne peut rester silencieuse». 

Dans ce message, le Souverain Pontife s’arrête sur trois mots-clés importants à ses yeux pour envisager une protection de la maison commune. Le premier est « doxologie« (« parole de gloire » en grec, ndlr). «Face au bien de la création, il faut adopter une attitude de louange, explique le Pape, la louange est le fruit de la contemplation, la contemplation et la louange conduit au respect, le respect devient presque vénération devant les biens de la création et son Créateur».

Le deuxième mot est « eucharistie »: L’attitude eucharistique envers le monde et ses habitants permet de saisir «le statut de don que tout être vivant porte en lui» souligne François. «Tout nous est donné gratuitement, non pour être dépouillé et phagocyté, mais pour devenir à son tour un don à partager, un don à donner pour que la joie soit pour tous et, pour cela, plus grande».

Enfin le Pape insiste sur le mot « ascèse »: «Toute forme de respect vient d’une attitude ascétique, c’est-à-dire de la capacité de savoir renoncer à quelque chose pour le plus grand bien, pour le bien des autres» précise-t-il. L’ascèse nous aide à convertir l’attitude prédatrice en forme de partage.

François forme le souhait que les communautés Laudato Si’ puissent être des germes d’un mode de vie renouvelé afin «de lui donner un avenir, de préserver sa beauté et son intégrité pour le bien de chaque être vivant, pour la plus grande gloire de Dieu».

(Vatican News)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s