SYNODE – Jour 10 – Des femmes qui se font entendre

le

cq5dam.web.800.800Elles sont plus d’une quarantaine. La présence de femmes en bonne proportion est aussi l’un des signes d’une démarche synodale qui veut se mettre à l’écoute du terrain d’abord, dans la diversité des réalités humaines et sociales de l’Amazonie. Une bonne nouvelle.

 

 

Capture d’écran 2019-10-17 à 17.36.01Lors du point presse, Leah Rose Casimero, coordinatrice académique du Programme d’éducation bilingue pour les enfants Wapichan (Guyana), a souligné la nécessité pour ces peuples de prendre leur destin en main. Ce programme éducatif en est un exemple frappant, partant de la réalité culturelle et traditionnelle. Il demande une vraie capacité à dialoguer, via un processus patient et respectueux.

Capture d’écran 2019-10-17 à 17.38.06Patricia Gualinga, responsable indigène de la défense des droits humains de la communauté Kichwa de Sarayaku (Équateur), a pour sa part demander un engagement institutionnel pour sauver cette région du monde. En luttant pour la défense des peuples indigènes, c’est bien une lutte pour l’humanité toute entière qui est en jeu.

Du côté du Synode, les carrefours ont travaillé et rédigés des rapports qui seront diffusés dans la presse.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s