INITIATIVE – Les jeunes, en bracelet !

le

Quand une bonne intention ne suffit pas. La proposition de bracelets distributeurs de gel hydroalcoolique pour les collégiens a été critiqué notamment au nom de Laudato si.

 » Le conseil départemental a décidé de distribuer à tous les collégiens loir-et-chériens un bracelet rechargeable contenant du gel hydroalcoolique. (…) Ces bracelets de plastique, rechargeables, peuvent contenir « entre 10 et 15 ml de gel« , précise le conseil départemental. En tout, environ 15 000 de ces bracelets ont été commandés. (…) Un certain nombre de principaux de collèges ont décidé de refuser le don du conseil départemental. « On a été plusieurs principaux à réagir, en disant qu’on n’en voulait pas dans nos établissements« , témoigne-t-on à la direction d’un collège du Loir-et-Cher. « 

L’expérience a rapidement montré que les lycéens ont détourné l’usage de ces bracelets ou ont simplement refusé de les porter. Il est intéressant de noter que les collèges privés se sont retrouvés devant le fait accompli et n’ont pas pu refuser la commande. Or les chefs d’établissements n’en veulent pas. Un message interne de la Direction diocésaine de l’enseignement catholique (DDEC) à Blois. a estimé que ce projet « n’était pas très vertueux ». Et les responsables ont souligné que « quand on s’engage dans une démarche de transition environnementale, on évite de se servir d’objets venus du fin fond de l’Asie« , alors qu’existaient déjà d’autres moyens de se fournir en gel. Pour le coup, ce refus public veut inciter les responsables du département à « penser autrement ». Et pour les aider, un exemplaire de l’encyclique Laudato si prônant l’écologie intégrale devrait être envoyé aux membres du conseil départemental. Alors « par le biais du refus, on veut les inciter à penser autrement« , avance-t-il, promettant d’envoyer au conseil départemental « un exemplaire de l’encyclique du pape, qui prône une écologie intégrale« .

Entre temps, le conseil départemental promet qu’il n’y aura aucune perte : « On va les distribuer à nos agents, car ils peuvent être utiles pour plein de métiers. » Des adultes qui sauront en faire un usage certainement moins ludique que de jeunes adolescents.

Source : France 3 région

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Un bon refus explicite.
    Michel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s