LAUDATO SI – En Inde, la vie religieuse en conversion

le

Le site du Vatican évoque le travail d’une religieuse indienne, sœur Mary Jyotisha Kannamkal, animatrice Laudato si’ du Mouvement catholique mondial pour le climat.

À Patna, dans le Bihar, au nord-est de l’Inde, cette religieuse des Soeurs de Notre Dame (SND) organise des cours de formation et des rencontres interreligieuses consacrés à l’encyclique du Pape François, sans jamais oublier les pauvres et les marginaux du pays, encore plus éprouvés aujourd’hui par la covid-19. Titulaire d’un master en services sociaux et ayant effectué un stage à l’ONU à New York, sœur Jyotisha est depuis 2010 responsable des initiatives de la commission « Justice, Paix et Intégrité de la Création » de la province de Patna, en collaboration avec l’Union internationale des Supérieures générales, et membre du Forum interreligieux pour les droits de l’Homme de l’Unicef-Bihar. Elle fait également partie des quelque 17 000 animateurs Laudato si’ du Mouvement catholique mondial pour le climat sur les cinq continents. «j’ai surtout été frappée dans cette encyclique par la perspective spirituelle de l’interconnexion des crises socio-environnementales, qui nous appellent d’urgence à une conversion écologique et une révolution culturelle radicale pour la promotion d’une écologie intégrale qui réponde au cri de la terre et des pauvres». (…) «La pandémie mondiale a exacerbé la souffrance et la misère des pauvres en raison de la crise socio-environnementale : son effet disproportionné sur les pauvres dans des pays comme l’Inde est alarmant. (…) Malgré les activités caritatives de quelques personnes encore animées par un sentiment de fraternité humaine dans la société, la douleur et la misère d’une grande partie de la population demeurent». Et «ceux qui sont pauvres continuent de l’être». «Les pertes de vie précoces dues aux pandémies et au changement climatique, ajoute-t-elle, nous envoient un signal d’alarme sur le mode de vie que nous menons». «L’heure est venue de réveiller notre spiritualité car elle est l’énergie vitale, réel et dynamique qui nous aide à combattre la crise sociale et écologique à laquelle nous sommes confrontés.» «Le concept fondamental au centre de la formation sur Laudato si’ que nous donnons aux soeurs de la communauté est la nécessité de grandir sur le chemin de l’écologie intégrale» «Elles ont été encouragées à reconnaître Dieu dans l’interconnexion de toutes les formes de vie et à sauvegarder tout ce que Dieu a créé.» En septembre, donc, via le web pour les dispositions relatives à la pandémie, elle a «convoqué» l’État de Bihar, les représentants de l’UNICEF et les chefs de toutes les religions et traditions locales pour célébrer le Temps de la Création 2020, en organisant également un concours de peinture et de poésie pour les jeunes, dans la conviction que «prendre soin de la Terre Mère signifie prendre soin de l’humanité».

Source : rédaction indienne de Radio Vatican – Vatican News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s