PROJET – L’espérance en germe

L’amie Mélinée évoque dans un article récent la rencontre Terres d’espérance qui vient de se vivre en région, en attendant une rencontre nationale qui se tiendra finalement à Châteauneuf-de-Galaure (Drôme) au printemps 2022 avec 700 participants du monde rural venus de toute la France.

C’est Dauphine Piganeau (sur la photo à gauche) qui est la coordinatrice de ce projet et cofondatrice du mouvement Week-end mission prière service (WEMPS)

Ce samedi 24 avril, une partie des 70 diocèses concernés ont vécu des rencontres par visioconférences pour préparer ces journées.

(…) L’Église est-elle à la peine, dans le monde rural ? D. P. : (…) À vrai dire, je crois plutôt que l’Église dans le monde rural a un temps d’avance par rapport au reste du territoire : ces sujets, auxquels elle est confrontée depuis des années, le reste de l’Église devra y faire face un jour. Pour moi, le monde rural peut être un laboratoire pour imaginer de nouvelles façons d’évangéliser, de se rendre présent aux personnes moins pratiquantes. Le monde rural peut inspirer le reste de l’Église de France.

À qui s’adresse l’événement Terres d’espérance ? D. P. : Ce rendez-vous se veut très fédérateur, et ouvert aussi aux chrétiens moins pratiquants, puisque le but est précisément de se mettre à l’écoute des besoins de nos contemporains. Nous n’avons pas non plus voulu réserver cette rencontre à un certain type d’agriculteurs, ni à des personnes qui ont certaines idées, sur l’écologie par exemple. À vrai dire, je crois que l’Église dans le monde rural peut être le lieu privilégié d’une rencontre entre des personnes qui, autrement, ne se croiseraient sans doute pas. Je pense aux agriculteurs ayant choisi des modèles différents (bio, conventionnel, etc.), par exemple, mais aussi aux habitants « historiques » d’une région et aux nouveaux arrivants. Ces populations peuvent avoir des difficultés à se comprendre, et la paroisse est parfois l’un des seuls lieux où la rencontre est possible. (…)

Source : Art. Mélinée le Priol, dans La Croix

En Alsace par exemple, un programme de visioconférences assez alléchant était proposé :

  1. En Alsace Bossue : Une communauté modeste, mais vivante. Une espérance vécue au quotidien où se conjuguent ombres et lumières.
  2. Dans le Sundgau : Messe à vélo. Comment rejoindre les personnes en marge de l’Eglise ? En allant vers elles ! C’est cette conviction qui nous a poussés à proposer la messe à vélo, le cyclisme étant l’une des activités privilégiées des Sundgauviens le dimanche matin. Vous voulez en savoir plus ? Alors mettez-vous en selle !
  3. Les jeunes en le rural : Présentation du MRJC (Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne). En 2050, il y aura plus de plastique dans les océans que de poissons ! C’est ce constat qui a fait réagir 9 jeunes en équipe MRJC. Ainsi, ils ont pris contact avec l’association TAF (The Animal Fund) de Monaco pour agir en faveur de la préservation des fonds marins. Mais du taf, il y en a chez nous aussi. Venez découvrir comment ces jeunes agissent.
  4. Les enfants en rural : L’engagement citoyen des enfants de l’ACE (Action Catholique des Enfants). En club, en camp, dans leurs lieux de vie, les enfants observent le monde qui les entoure, tentent de comprendre et agissent avec et pour d’autres. Tous les deux ans, ils votent pour une résolution au niveau national qu’ils appliquent localement en s’engageant avec Vaillance, Joie et Confiance pour un monde meilleur qu’hier avec leurs copains et copines et les adultes bienveillants qui les accompagnent.
  5. Cultiver la terre – Cultiver la fraternité : Quel avenir pour les agriculteurs ?
    Pour Nathalie et Denis, un couple d’agriculteurs, un monde plus fraternel commence à se construire chez soi. Le fait d’être chrétien fait-il d’eux de meilleurs agriculteurs ? Évidemment que non ! Mais cela les oblige à plus d’attention portée à la terre, aux animaux et aux personnes. Le retour à plus de ruralité, vue comme une communauté qui va vivre et agir ensemble sur un espace à taille humaine…
  6. Être élu en monde rural : Rencontre avec un maire (1). Comment accompagner le passage d’une commune à une communauté où l’on se connaît, où l’on veille les uns sur les autres et sur notre cadre de vie ? Maire, comme bâtisseur, gestionnaire, éveilleur de sens et d’engagement…
  7. Être élu en monde rural : Rencontre avec un maire (2). De citoyen à maire, un engagement dans la continuité pour le bien commun, tout en restant ancré dans des valeurs chrétiennes.
  8. Eglise Verte : L’écologie intégrale en monde rural. Prendre conscience des défis environnementaux et humains qui nous attendent avec l’écodiagnostic “Église Verte” et agir en réalisant des projets locaux.
  9. La Petite Vigne : un lieu d’Eglise en monde rural. La Petite Vigne : lieu de formation, de conversation et d’espérances partagées, lieu de solidarité pour les plus fragiles. Venez découvrir la Parole de Dieu en action !
  10. Comment les chrétiens en monde rural s’intéressent-ils à la solidarité internationale ?  Un rapport plus égalitaire s’instaure à travers les partages de vie, d’expériences et d’actions avec les personnes qui habitent dans les pays en voie de développement et qui recherchent, comme nous ici, en rural, de nouvelles manières de vivre et de produire à partir des ressources locales, à partir des notions d’écologie intégrale. Quels impacts sur l’environnement, le réchauffement climatique ? Quels liens sociaux, quelles valeurs spirituelles et religieuses dans nos environnements respectifs, notamment dans le rural, pour mieux appréhender le destin commun, pour bâtir une maison commune ?

Occasion de découvrir aussi le projet missionnaire des WEMPS. Des WE animés par des plus jeunes au sein de communautés rurales.

Bon, bien sur, on a l’effet des inévitables sweat shirt de couleur pour montrer qu’on fait partie de la bande. Bien sur, on a les inévitables chants de louanges et la spiritualité qui va avec. Mais pourquoi pas après tout ? Reste une question : ces jeunes en mission savent-ils qu’ils ont aussi beaucoup à apprendre de l’Evangile dans ces terres où ils se rendent présents ? C’est tout le bonheur qu’on leur souhaite… Sans oublier celui de lire l’encyclique Laudato si…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s