RENCONTRE – Une maison commune pour des peuples frères

Le 7 octobre, le pape François a participé à la cérémonie de clôture de la 35e rencontre internationale interreligieuse organisée à Rome par la communauté de Sant’Egidio sur le thème « « Peuples frères, terre future. Religion et cultures en dialogue ». Occasion de lancer un vibrant appel pour la paix.

C’est toute la semaine qui fut marquée par le dialogue interreligieux. Le grand imam de l’université égyptienne d’al-Azhar, Ahmad al-Tayyeb, le patriarche de Constantinople de l’Église orthodoxe, Bartholomée Ier, étaient notamment présents, partageant l’appel pour la protection de l’environnement pour les décideurs participants à la COP26 à Glasgow et un autre un appel pour promouvoir l’éducation.

Devant le Colisée, en plein cœur de la Rome antique, étaient réunis aussi Princhas Goldschmidt, président de la conférence des rabbins d’Europe, Shoten Minegishi, représentant de la communauté bouddhiste Soto Zen, Lakshmi Vyas, présidente du forum hindou européen et Jaswant Singh, représentant de la communauté sikh, la chancelière allemande Angela Merkel, Edith Bruck, écrivain et rescapée des camps de concentration, et Sabera Ahmadi, une jeune réfugiée récemment partie d’Afghanistan, son pays d’origine.

Extraits du discours du pape :

« Nous sommes appelés, en tant que représentants des religions, à ne pas céder aux flatteries du pouvoir mondain, mais à être la voix des sans-voix, le soutien des souffrants, les avocats des opprimés, des victimes de la haine, rejetées par les hommes en ce monde, mais précieuses devant Celui qui habite dans les Cieux » (…) Les croyants ont donc pour mission essentielle d’encourager sans relâche à « déposer les armes, réduire les dépenses militaires pour contribuer aux besoins humanitaires, convertir les instruments de mort en instruments de vie ». « Il ne s’agit pas là de paroles creuses, a précisé François, mais des demandes instantes que nous formulons pour le bien de nos frères, contre la guerre et la mort, au nom de Celui qui est paix et vie ». Et de résumer : « moins d’armes et plus de nourriture, moins d’hypocrisie et plus de transparence, plus de vaccins distribués équitablement et moins de fusils vendus imprudemment ». Le Successeur de Pierre a ensuite redit l’importance de marcher ensemble pour la paix : les uns avec les autres, jamais plus les uns contre les autres ». La paix, a-t-il poursuivi, est avant tout une « attitude du cœur » et non un accord ni une simple valeur. « Elle naît de la justice, elle grandit dans la fraternité, elle vit de gratuité »« Au nom de la paix, je vous en prie, désamorçons dans chaque tradition religieuse la tentation intégriste, toute suggestion de faire du frère un ennemi », a imploré le Pape devant l’assemblée. Cet ardent désir de paix est inséparable du « rêve de la terre future », a-t-il poursuivi en nommant le deuxième volet du thème de cette rencontre interreligieuse. Et de préciser qu’« il s’agit de l’engagement pour le soin de la création, pour la maison commune que nous laisserons aux jeunes. Les religions, en cultivant une attitude contemplative et non prédatrice, sont appelées à écouter les gémissements de notre terre mère qui subit tant de violence ». Et d’encourager les croyants de toute religion à garder devant les yeux la vision de «la terre comme maison commune, habitée par des peuples frères. Oui, nous rêvons de religions sœurs et de peuples frères ! Des religions sœurs, qui aident les peuples à être des frères en paix, gardiens réconciliés de la maison commune de la création », a conclu le Pape.

Peu après l’intervention du Souverain Pontife une minute de silence a été observée pour les victimes de toutes les guerres.

Sources : Vatican News du 7 octobre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s