TEMPS POUR LA CRÉATION 4/34

le

Les amis de la belle maison d’accueil de Saint-Jacut-de-la-Mer, près de Saint-Malo, organisent dans quelques semaines leur premier festival de l’écologie. Il faut dire que le lieu y pousse : vue magnifique sur la mer, grand jardin potager et floral et belle écologie humaine sur place. Il aura lieu du 14 au 16 octobre 2022

En voici la présentation

En 1972, le premier Sommet de la Terre,  à Stockholm, nous invitait à  «Penser global, agir local». Cinquante ans après, l’écologie est dans tous les discours. Mais dans les actes, qu’en est-il ? Jamais le fossé n’a paru aussi grand entre les déclarations d’intention et les transformations concrètes et urgentes de notre système économique productiviste et de nos modes de vie dispendieux. Les COP en sont à leur 27e édition, mais le dérèglement climatique est chaque année plus dévastateur pour des populations en proie aux mégafeux, inondations, tempêtes, sécheresses, etc… Pourtant des changements s’opèrent un peu partout : transition énergétique, relocalisation des activités, économie circulaire, nouvelles sobriétés, chasse au gaspillage, protection du vivant, etc… Ce nouveau festival de l’écologie, organisé dans l’esprit de l’encyclique Laudato Si par l’Abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer, se veut à la fois lieu de constats lucides et rendez-vous d’espérance face aux multiples défis écologiques du XXI° siècle. Dans un cadre inspirant, avec en toile de fond la côte d’Emeraude, des invités engagés (Gilles Boeuf, Dominique Bourg, Cécile Duflot, Catherine Larrère, Sophie Swaton, François Cassingena-Trevedy …) et des acteurs locaux innovants seront là pour en débattre avec vous dans le cadre de la conférence inaugurale, puis des tables rondes et des ateliers participatifs. Un rendez-vous solidement ancré dans un territoire (la Bretagne) et élargi aux horizons de la planète pour penser global et agir local…

Toutes les infos sur le site de l’abbaye ici

Parmi les intervenants de cette rencontre, on peut nommer :

Gilles Boeuf, biologiste, ancien président du Museum national d’histoire naturelle

Sophie Swaton, philosophe et économiste, auteur de Revenu de transition écologique : mode d’emploi (PUF, 2020)

Cécile Duflot, directrice générale d’OXFAM France

Dominique Bourg, philosophe et professeur honoraire à l’université de Lausanne, auteur de Primauté du vivant, essai sur le pensable, co-écrit avec Sophie Swaton (PUF, octobre 2021),

Isabelle Hétier, habitante de La Bigotière à Epiniac (35)

« Chez Prosper » à Lannion (22), un projet de tiers-lieu portant l’enjeu de la mixité sociale et de la transition écologique.

Hervé Trémoureux, producteur boulanger, co-gérant d’un GFA

David Laurent, ancien directeur de l’association Énergies citoyennes en Pays de Vilaine (EPV), basée à Redon (35), pionnière de l’éolien citoyen en France

Bertrand Rolin, membre de Chrétiens Unis pour la Terre, auteur du podcast Ecologos

Yves Le Thérisien, animateur de groupes de la CMMC

Catherine Larrère, philosophe, spécialiste des questions environnementales, auteur de Le Pire n’est pas certain : Essai sur l’aveuglement catastrophiste (Ed. Premier Parallèle, septembre 2020, co-écrit avec Raphaël Larrère)

François Cassingena-Trévedy, moine bénédictin, poète, auteur de Chroniques du temps de peste : Donner un sens à ce que nous vivons (Ed. Tallandier, mars 2021)

Jean-Luc Toullec, naturaliste, ancien responsable régional de FNE-Bretagne (France Nature Environnement) et de Bretagne Vivante

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s