HOMMAGE – Barbarin à l’école de Bastaire

Lorsque nous avions lancé le 1er numéro des Cahiers de Saint Lambert, nous avions donné la parole au cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, pour connaître son positionnement personnel face aux enjeux écologiques contemporains. A l’occasion du premier anniversaire de la mort de Jean Bastaire et du lancement de la chaire à son nom à…

Mystique d’une écologie – Partie 7 et fin

(suite et fin du texte de Jean Bastaire) Dans l’attente de la Parousie À l’imitation et par la force du Christ, le chrétien écologiste est l’artisan de cette réconciliation pour la part qui lui revient. Il n’a pas provoqué seul le désordre cosmique et ignore comment le sang du Fils en croix étend sa puissance…

Mystique d’une écologie – Partie 6

(suite de l’article de Jean Bastaire)   Un salut aux dimensions cosmiques Le christianisme écologique porte à son maximum cette responsabilité humaine à l’égard de l’univers en donnant plein droit aux affirmations étonnantes de l’apôtre Paul qui confèrent à la dimension cosmique du salut un pathétique extrême qu’on aurait pu croire réservé au seul salut…

Mystique d’une écologie – Partie 5

(suite de l’article de Jean Bastaire) Convertir le panthéisme Pareille attitude, qui unit sans les confondre la misère humaine et celle des autres créatures suscite bien souvent la peur : ne se rapprocherait-on pas dangereusement des eaux troubles de la deep ecology 5, ou, plus simplement, ne serait-on pas en train de tomber dans le…

Mystique d’une écologie – Partie 4

(suite de l’article de Jean Bastaire) La compassion pour tous Née de l’émerveillement, la fraternité suscite à son tour la compassion. Car comment ne pas être sensible à la misère du monde si on est sensible à sa beauté ? Qu’est-ce que la détresse de l’univers, sinon sa beauté méprisée, piétinée, massacrée ? Les créatures…

Mystique d’une écologie – Partie 3

(suite du texte de Jean Bastaire) Fraternité et communion De cet émerveillement devant la Création naît le sentiment de fraternité. Si nous éprouvons une telle ressemblance, c’est que nous procédons d’une même origine. Nous sommes les fils et les filles d’un même Père dans le Fils unique, ce Fils « premier né » par qui…