Quand la « maîtrise » nous déshumanise

le

Un texte croisé au fil des lectures et qui évoque la crise écologique. Il s’agit d’une déclaration faite en juin dernier par l’Académie catholique de France, qui regroupe quelques intellectuels catholiques et qui s’expriment sur des sujets de société.  Dans ce texte qui aborde le sujet de l’euthanasie (et qu’il récuse), un paragraphe est consacré à l’idéologie qui sous-tend cette « demande » de nos sociétés modernes.

 » (…)  Nous considérons ainsi fermement que l’autorisation par la loi civile de la pratique de l’euthanasie lèverait un interdit social et moral fondamental, pilier de toute société avancée : « Tu ne tueras pas », et pourrait engendrer de nombreuses dérives. Dans les pays qui ont fait le choix de la légalisation, on observe déjà de nombreux abus sur la liberté des personnes. En vérité, la légalisation de l’euthanasie constitue un moyen au rabais et trompeur de faire face aux difficultés ; si elle était adoptée dans notre pays, elle ne ferait que retarder la mise en place de mesures permettant d’améliorer de manière durable la fin de vie de nos concitoyens ; elle entraînerait, ici comme ailleurs, une moindre responsabilité des proches.

Notre société ne peut continuer à définir ses lignes d’action à partir d’une philosophie généralisée de la « maîtrise ». Elle ne saurait se mentir à elle-même face à la complexité irréductible de l’homme, de la vie et du monde. Elle ne saurait, sans dommage, partager l’illusion selon laquelle l’être humain peut vivre sans souffrir, et maîtriser son ultime destinée : mourir quand on veut, comme on veut. Prenant acte des effets catastrophiques qu’une telle philosophie a déjà entraînés sur les plans anthropologique et écologique, une saine réflexion doit plutôt traduire au plan juridique une position de prudence, refondatrice du rapport au monde. C’est donc pour des motifs puisés dans la raison et la sagesse que la société doit préserver, à même sa législation, le sens transcendant de la vie. C‘est en effet devant un choix de civilisation que nous sommes placés. (…)  »

 

Texte intégral ici

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s