CIMETIERE – Le mont des Oliviers se met au vert

le
2018 ECOLOGIE Eglises Cardinal WUerl
Le 7 mai, au cimetière du Mont des Oliviers. (CNS/Jaclyn Lippelmann, Catholic Standard)

 » Garder la Création de Dieu aussi belle qu’à l’origine ». C’est avec ces mots que le cardinal américain Donald Wuerl a inauguré et béni un nouveau projet de cimetière catholique comprenant un ensemble d’infrastructures plus proches de la nature.

Le projet est né d’un accord signé entre l’archidiocèse de Washington et l’ONG Nature Conservancy, qui agit notamment sur les questions de conservation des terres et des ressources en eau. Le cimetière du Mont des Oliviers, qui est au nord est de la capitale fédérale américaine, entre ainsi dans une dynamique de réduction des polluants par exemple. Cela passera notamment par la mise en place d’un jardin de rétention biologique des eaux de pluie. Évitant ainsi tous les effets pervers des surfaces imperméabilisés (goudron, béton) qui ont tendance à concentrer les polluants dans les eaux récoltées au moment, par exemple, de fortes pluies d’orages. Ce bassin de rétention va permettre de préserver la qualité des eaux du fleuve Anacostia et de la baie de Chesapeake. Un fleuve qui en a grandement besoin, étant un des dix fleuves les plus pollués du pays.

 

 

En améliorant ainsi l’empreinte environnementale de ce cimetière catholique, le cardinal Wuerl a souligné que de tels espaces ont aussi un rôle positif à jouer dans l’espace commun des villes, outre leur dimension sacrée de repos des défunts. « Nous devons pousser les catholiques et les autres personnes à se rappeler de leur responsabilité dans la protection de l’environnement, a souligné Mark Tercek, le directeur de l’ONG, en rappelant l’effet moteur de la publication de l’encyclique Laudato si pour de telles coopérations. Ce projet est aussi le premier dans le pays qui propose un crédit « rétention d’eau », permettant à des acteurs privés de mieux gérer leurs besoins dans ce domaine de la gestion des eaux de pluie. Par ailleurs, ce cimetière, vieux de 160 ans, va aussi accueillir bientôt 150 nouveaux arbres ainsi qu’un jardin pollinisateur, pour soutenir la biodiversité des insectes de cette région.

Source : Art. de Richard Szczepanowski, Catholic News Service

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s