ECOLOGIE INTEGRALE – Honorer la vie

2018 ECOLOGIE ArgentineEn Argentine, un vote est en cours pour légaliser ou non la possibilité de l’avortement. Une question sensible qui exacerbe les oppositions entre ceux qui veulent défendre la vie de femmes en difficultés et ceux qui veulent défendre la vie naissante. Mais est-ce là une question d’écologie ?

On ne peut répondre calmement à cette question sans doute qui si l’on accepte de sortir de l’urgence des « combats » des uns et des autres pour regarder plus profondément ce qui se joue ici sans être dans une posture morale désincarnée ou dans une idéologie libérale. Comment honorer le mystère de la vie qui est bien au coeur de toute dynamique écologique, et dans toutes les sphères de la Création ?

A cette question, malgré les apparences, les réponses ne sont pas simples. Et beaucoup de ceux qui voulaient rapidement jeter la pierre (dans tous les camps) sont obligés de reconnaître qu’il y a en nous d’abord autant de contradictions que celles dans lesquelles ce monde nous mène. En ce sens, l’approche à la fois claire mais aussi décalée du pape François sur ces questions, mérite d’être entendue et travaillée. Pour lui, il y a des pratiques qui, consciemment ou non, relèvent de cette même dynamique toxique qui déploie un peu partout et sans vergogne une « culture du déchet ». Déchets matériels, dans une société de consommation aveugle et indifférente. Déchets humains, quand le droit de vivre ou d’accéder à une vie digne est refusée ou niée.

Le scandale récemment remis à jour, au Canada, de ces milliers d’enfants nés d’une mère seule, considérée comme mentalement instable, ou nés au sein de familles autochtones que l’on voulait forcer à oublier leur culture, pour être placés (par l’Etat canadien ! et aussi via des institutions religieuses) de force dans des familles d’adoption, rappelle que l’enfer est décidément bien pavé de bonnes intentions.

Le « tout est lié » de l’écologie intégrale souligne aussi le fait que lutter contre cette culture du déchet nous oblige aussi à des conversion profondes, aussi bien matérielles que sociales. Sans jamais valider des postures trop simplistes ou derrière lesquelles se cachent parfois d’autres idéologies égoïstes ou nationalistes. Mais en allant au bout de ce qu’est une « maison commune » viable pour tous.

DL

Source : Art. La Croix, ci dessous.

 

2018 ECOLOGIE Eglise Pape François avortement.png

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s