COP24 – Vie spirituelle et conversion écologique

le

Pèlerins pour le climatEn Pologne, pour soutenir les responsables réunis à Katowice, les diocèses catholiques ont distribué une prière dans les 10 000 paroisses du pays. Une démarche qui a été organisée par la Conférence des évêques catholiques, la Caritas et le Global catholic Climate Movement (GCCM).

Un travail que le GCCM a patiemment mené auprès des évêques pour préparer cette opération qui a aussi pour ambition de mieux faire connaitre l’encyclique du pape François.

En voici le texte :

Comme disait en 1990 Jean Paul II : « L’effet de serre à l’origine du changement climatique a désormais atteint des proportions critiques du fait des conséquences de la croissance économique, de la concentration urbaine massive et de l’augmentation massive des besoins en énergie. Les déchets industriels, la consommation d’énergies fossiles, la déforestation sans limites (…) sont des phénomènes reconnus qui ont un effet sur l’équilibre climatique et environnemental (…) Je veux répéter que la crise écologique est une crise morale. »

Prions ensemble, comme nous y invite aussi le pape François dans Laudato si

Dieu Créateur, guide nous. Aide-nous à agir par amour et avec courage. Pour t’honorer, toi le Créateur, et pour remplir notre rôle de protecteurs de la Terre, notre maison commune. Les pauvres et la terre crient. O Seigneur, soutient nous par ta puissance et ta lumière. Aide-nous à protéger toute vie pour préparer un futur meilleur pour la venue de Ton Règne de justice, de paix, d’amour et de beauté.

Ce texte a notamment été distribué au cours de l’office œcuménique (dont le blog E&E a déjà parlé) qui s’est déroulé à la cathédrale du Christ Roi à Katowice, en présence de l’archevêque Victor Skworc et le président du Conseil œcuménique des Eglises (COE) l’archevêque suédois Anders Wejryd. Ce dernier a souligné le lien entre la démarche œcuménique et le soin de la Création. « L’oecuménisme est une affaire de ‘maison » et de maison commune. Pas étonnant que ce mouvement ait été si impliqué dans les efforts de paix et les efforts de réconciliation durant le siècle dernier. »

« Nous sommes appelés à être les gardiens, prêts à protéger pas seulement ce qui est bon pour nous dans le court terme, mais aussi ce qui est bon pour tout ce que nous partageons, le bien commun, pour tous les liens écologiques, pour notre maison commune, pour l’oikumene. »

A noter que l’office s’est poursuivi à la Faculté de théologie de l’université de Silésie où s’est notamment exprimé l’observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’ONU, Mgr Bernardito Auza.

« Nous avons besoin de plus d’engagements, de plus d’actions pour le climat, a t-il souligné. Nous avons besoin de plus d’ambition nous ont confié les représentants de nombreux pays rassemblés pour la COP24. Et aujourd’hui je veux vous dire que vous devez être plus impliqués dans la vie spirituelle, pour qu’elle puisse porter de vrais fruits sous la forme de « conversions écologiques ».

DL

Source :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s