AMAZONIE – Faire feu de tout bois, mais symboliquement et pour la bonne cause

le

Capture d’écran 2019-08-26 à 09.33.20Ces dernières semaines, des centaines de départ de feux en Amazonie ont rappelé à la communauté internationale que la déforestation de cet immense et vital massif forestier s’amplifie, après les déclarations provocantes de l’actuel président brésilien. De toutes parts, des chrétiens s’expriment désormais sur le sujet. En attendant la mobilisation autour du synode sur l’Amazonie, plus que jamais d’actualité.

Voici quelques informations récentes, à retrouver en détail sur la page dédiée du blog ici.

25 AOUT : Appel du pape François à préserver cet espace, au cours de la prière de l’Angelus.

«Nous sommes tous préoccupés par les vastes incendies qui se sont développés en Amazonie». Prions pour que, avec l’engagement de tous, [les incendies] soient maîtrisés le plus vite possible. Ce poumon de forêts est vital pour notre planète.»

24 AOUT : Appel du patriarche orthodoxe Bartholomée, en attendant sa future encyclique prévue pour le 1er septembre.

«Prions pour tous ceux qui sont menacés ou affligés par les incendies partout dans le monde. Demandons à tous les fidèles et à toutes les personnes de bonne volonté de considérer attentivement comment nous vivons, ce que nous consommons et où se situent nos priorités»

23 AOUT : APpel de Mgr Laffont, évêque de Guyane qui réagit aux incendies sur la radio RCF

22 AOUT 2019

La présidence du Conseil Épiscopal Latino-Américain (CELAM) a publié ce 22 août un message pour exprimer son inquiétude et demander l’action rapide des gouvernements et de la communauté internationale. “Élevons la voix pour l’Amazonie”, ainsi s’intitule le message signé par les cinq principaux responsables du CELAM – Mgr Miguel Cabrejos Vidarte (Pérou, président du CELAM), le cardinal Odilo P. Scherer (Brésil), le cardinal Leopoldo J. Brenes (Nicaragua), Mgr Rogelio Cabrera Lopez (Mexique) et Mgr Juan Carlos Cardenas (Colombie). »Ce qui se passe en Amazonie n’est pas une affaire seulement locale, mais de portée mondiale», insistent-ils. «Si l’Amazonie souffre, le monde souffre»,

Capture d’écran 2019-08-26 à 10.21.31

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s