BELLE SAISON – J+8 – Des séries sans Netflix

Signe des temps ? Cinq ans après sa publication, l’encyclique Laudato si continue de stimuler la réflexion des diocèses. Deux récentes initiatives diocésaines vont en ce sens.

En France, par exemple, la Conférence des évêques de France vient de lancer le deuxième numéro de son nouveau média, « Tout est lié ». Un article de La Croix du 9 septembre en rend compte. Ce trimestriel lancé en mai 2020, en pleine crise sanitaire, veut aider à poursuivre les réflexions ouvertes par l’encyclique.

La page Web, d’un aspect sobre, fonctionne comme un relais médiatique de contenus axés sur l’écologie intégrale, essentiellement chrétiens, tels que des documentaires, des vidéos pédagogiques et des revues. Alimenté par des réflexions de biblistes ou de spécialistes de l’écologie au Vatican, le webzine accorde une large place à la sensibilisation au respect de la Création, au détriment des initiatives concrètes qui sont menées dans l’Église. Mais le magazine se veut évolutif, comme l’explique Vincent Neymon, secrétaire général adjoint de la CEF : « Ce format Web nous permet d’étoffer nos numéros sans contrainte de production, et nous souhaitons justement trou-ver de nouveaux contributeurs, de nouvelles initiatives, chrétiennes ou non, pour rassembler autour de cette thématique fédératrice. »Bien qu’il n’ait pas de périodicité précise, le webzine « Tout est lié » devrait sortir son troisième numéro à la fin du mois d’octobre.

En Grande Bretagne, c’est aussi une série sur le web qui est lancée cet automne pour raconter le processus de transition énergétique en cours mené par les institutions catholiques et chrétiennes du pays. Ainsi le 20 septembre prochain, ce sera le thème du désinvestissement financier des énergies fossiles qui sera abordé. Un mouvement que le Vatican a soutenu officiellement en juin dernier. Parmi les invités pour en parler (entre 16 h et 17 h 30), on peut noter la présence du F. Augusto Zampini, co-secrétaire du dicastère pour la promotion du développement humain intégral, Lorna Gold, coprésidente du Global Catholic Climate Movement ; le jésuite Stephen Power, ancien économe provincial ; Sr Susan Francois, économe de sa congrégation des soeurs de St Joseph de la paix, et assistante générale. Pour participer à cette discussion, on peut s’inscrire ici.

Un autre rendez-vous est déjà fixé pour le 21 octobre, à la même heure, évoquant les autres manières d’investir pour soutenir ces processus de réparation écologique. Seront invités James Buchanan, du mouvement Operation Noah, Lord Deben, président du comité anglais sur le changement climatique, Sr Gemma Simmonds, directrice de l’institut de la vie religieuse à Cambridge, Neil Thorns, directeur de communication de la CAFOD, Sr Pat Daly, dominicaine et ancienne directrice de la coalition pour l’investissement responsable, Shaun Cooper, responsable de la vie économique des Soeurs franciscaines missionnaires et Victoria Carrion, responsable des partenariats au Catholic Impact Investing Collaborative. On peut s’inscrire déjà ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s