LAUDATO SI – Scout écologique toujours

Depuis quelques années, Bertrand et son épouse Charlotte réfléchissent à un projet audacieux dans la perspective des appels de l’encyclique Laudato si : la fondation d’une nouvelle branche scoute, les Poverelli, qui serait dédiée aux enjeux de l’écologie intégrale. Dans un article récent de la revue Educatio, ils partagent leur réflexion sur cette intuition.

La proposition d’une branche scoute  Poverelli   décrite ici est née d’une demande et d’un constat. La demande du pape François tout d’abord, dans Laudato Si’, de relever le « grand défi culturel, spirituel et éducatif » (LS 202) de mettre en pratique les préceptes de l’écologie intégrale contenus dans son encyclique. Notre constat par ailleurs, à l’époque où nous étions chefs d’un groupe de scouts de France, que la nature et plus largement la création demeuraient pour les jeunes accueillis un « environnement » propice à la mise en place de la pédagogie par le jeu, mais guère plus. Trop souvent des propriétaires nous faisaient part des dégâts commis par les scouts, des arbres coupés ou abimés, distraitement ou intentionnellement, aux mégots ou détritus oubliés sur place. Mais surtout il nous semblait que la démarche HALP (Habiter Autrement La Planète) des scouts de France, quoique innovante dans ce domaine, et plus largement cet article de la loi scoute « Le scout voit dans la nature l’œuvre de Dieu : il aime les plantes et les animaux. », n’étaient pas assimilés. Nous nous sentions démunis pour inverser cette tendance, renforcée par l’urbanisation de nos unités, la perte de connaissances en matière de « campisme », et les multiples règles contraignantes concernant les bivouacs ou les camps, éloignant toujours plus les scouts de la nature. Laudato Si’ ayant été pour nous la confirmation magistérielle de notre conversion écologique opérée quelques années auparavant, il nous paraissait évident qu’à l’appel du pape le scoutisme devait procéder à une conversion écologique, et non miser sur une lente infusion de préceptes ennuyeux ou contraignants de « développement durable », impropres à susciter l’émerveillement, la contemplation et l’amour de la nature. On ne protège bien que ce que l’on aime. Cette branche scoute « écologie intégrale » est applicable à tous les mouvements scouts (à l’instar des scouts marins). Présentée à quelques responsables territoriaux ou nationaux SGDF en 2016, cette proposition n’a pas retenu leur attention : les esprits n’étaient pas encore disposés à une démarche écologique aussi intégrale, et HALP était déjà un engagement conséquent. La naissance de jumeaux ne nous laissa pas le loisir à l’époque de poursuivre la présentation de notre proposition auprès d’autres interlocuteurs ou mouvements. Ces mêmes jumeaux aujourd’hui confinés dans les Cévennes découvrent, tout comme leurs aînés, la faune et la flore sauvage avec émerveillement, et participent activement aux travaux du potager. Nous ne pouvons que souhaiter qu’une fois revenus à leur vie normale ils prolongent cette expérience aux scouts, en compagnie du plus grand nombre d’enfants et de jeunes possible.

Avec quelques idées pour mettre en oeuvre cette branche : camps d’été en partie randonnées itinérantes ou non (pour les plus jeunes) pour découvrir les beautés de la création, établir un partenariat avec les parc nationaux et régionaux pour participer à leur protection et surveillance l’été, découvrir les différents types d’agricultures respectueuses du vivant, aider les AMAP, Ruches qui dit Oui, etc. (distribution des paniers, des commandes…), effectuer des week ends chez des agriculteurs ou éleveurs BIO (maraîchers, jardins ornementaux…) aide, acquisition de connaissances et de savoir-faire, réfléchir à nos modes de consommation : quels besoins fondamentaux, sous quelle forme, comment trier le nécessaire du superflu,découvrir les principes d’une alimentation saine, apprendre à cuisiner les légumes de saison,… Au sein de chacune des instances nationales de leurs églises comme dans leurs paroisses, les Poverelli seraient les promoteurs et animateurs de la Journée de la création en union avec nos frères orthodoxes le 1er septembre, et plus largement du temps de la création, du 1er septembre au 4 octobre, où nous fêtons la Saint François.

_________________________
Pour citer cet article
Référence électronique : Charlotte Cumet, Bertrand Cumet, « Projet d’une nouvelle branche scoute : les Poverelli », Educatio [En ligne], 11 | 2021. URL : http://revue-educatio.eu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s