JAPON – La communauté humaine, comme une maison

Crédit / NCR

Sur le site de la Documentation catholique a été publié le texte de Mgr Mitsuaki Takami archevêque de Nagasaki et président de la Conférence des évêques catholiques du Japon qu’il a donné le 6 août, pour la fête de la Transfiguration et le triste anniversaire du bombardement d’Hiroshima.

Intitulé « Renouvelons la communauté humaine, maison de Dieu dans le monde », ce texte a été écrit en vue du Temps de la Création. En voici quelques grands extraits :

L’Écriture nous dit : « Au Seigneur, le monde et sa richesse, la terre et tous ses habitants ! » (Psaume 23, 1) et ils ont été créés par Dieu comme étant bons (Gn 1, 31). Tout ce qui a été créé est au Seigneur. Et l’on peut en tirer deux enseignements : tout ce qui a été créé appartient à la communauté terrestre, et toute la communauté appartient à Dieu. Notre maison commune (oikos en grec) appartient à Dieu et est la maison commune de toutes les créatures de Dieu.
Toutes les relations sur terre interagissent pour aider à la réalisation du bonheur terrestre. Les plantes et les animaux, les entités biologiques et même inanimées, tous jouent un rôle essentiel dans le maintien de l’équilibre de cette communauté bien-aimée. La science de l’écologie (oikologia : étude de la maison) explique ces relations. Chacun contribue à la santé et à la résilience des divers écosystèmes dans lequel il vit. Nous, les humains, sommes faits de la même matière que la terre et nous devons prendre soin d’elle comme de nos semblables. Les relations entre les personnes sont également liées à l’environnement naturel. Les relations économiques (oikonomia : administration de la maison), sociales et politiques affectent l’équilibre de la création. Tout ce que l’homme fabrique, utilise et produit est fondé sur le monde minéral, végétal et animal et provient donc de la terre. Nos modes de vie consommateurs d’énergie et de ressources affectent la capacité du système solaire et de la terre à soutenir la résilience de la nature et la vie. Les relations humaines dans les domaines de l’économie et de la politique ont un impact direct sur la famille humaine, les nombreux habitants de la maison de Dieu.

L’humanité, c’est-à-dire les compagnons que Dieu a créés, reçoit de lui la vocation spéciale de prendre soin de la maison de Dieu et de la protéger.

(…) La foi nous permet de comprendre que nous sommes les gardiens d’une communauté dynamique et vivante de choses créées. La terre et toute la création ne nous ont pas été données pour que nous en fassions l’usage que nous voulons. Au contraire, Dieu nous les a confiées, non pas pour les dominer, mais pour les protéger. La raison identifie les meilleurs moyens de protéger les conditions de vie et de créer de nouvelles structures économiques, techniques et politiques pour notre maison commune. La sagesse nous rend attentifs aux systèmes et aux activités de la nature, aux traditions inhérentes à la terre et à la révélation de Dieu par la Parole et l’Esprit.

(…) L’exploitation de la flore, de la faune et des minéraux à des fins lucratives entraîne la destruction de l’environnement où vivent des millions d’espèces de plantes et d’animaux. L’environnement de l’humanité est également menacé par le changement climatique. La raison nous montre qu’en cette ère centrée sur l’homme, la division entre l’environnement naturel et l’environnement social ont provoqué la crise climatique actuelle, déstabilisant davantage encore l’environnement naturel. La sagesse devrait nous aider à trouver comment créer une économie de la vie et un système politique juste qui soutienne la vie pour la terre et ses habitants.


Par la foi, nous espérons que l’Esprit de Dieu renouvelle constamment la face de la terre. Inspirés par cette espérance, nous, les baptisés, devons réaffirmer notre vocation humaine à cultiver et à protéger le Jardin de Dieu. Celui-ci nous invite à être unis au Christ, à renouveler l’ensemble de la terre où nous vivons, à participer à la protection de ce lieu de toute la création, et à rétablir une relation juste entre tout ce qui a été créé.

Je voudrais proposer trois actions concrètes pour le Temps de la création qui commence le premier dimanche de septembre, Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création :

1. Lisez attentivement les Encycliques du pape Laudato si’ et Fratelli tutti et partagez avec d’autres ce que vous apprenez.

2. Renseignez-vous sur la Plate-forme d’action Laudato si’, sept ans pour la maison commune, visant à « rendre les communautés à travers le monde totalement durables dans l’esprit de l’écologie intégrale de Laudato si’ »

3. Recherchez chaque jour un mode de vie plus simple. Regardez les objectifs de développement durable des Nations unies, et posez-vous les questions suivantes :

– Est-ce que je gaspille des ressources telles que l’eau, l’électricité, la nourriture, etc. ?

– Est-ce que j’utilise des polluants environnementaux comme les détergents et les produits en plastique, comment, et en quelle quantité ?

– Est-ce que je participe à des activités de restauration de l’environnement tel que le ramassage des détritus dans les lieux publics comme les plages, les zones naturelles et les villes ?

(*) Traduction française de Sophie Gallé pour La DC. Titre de La DC.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s