Une docteur au chevet de la planète

le

Parmi les raisons qui ont poussé Benoît XVI a faire de sainte Hildegarde von Bingen (1098-1179) une docteur de l’Eglise, le P. Pierre Dumoulin, recteur de l’Institut de théologie catholique de Tbilissi (Géorgie), bon connaisseur de la sainte mosellane, pense qu’il faut citer notamment :

 » L’écologie, car de cette vision de l’homme et de l’univers découle une responsabilité: dans son œuvre dignité rime avec responsabilité. Hildegarde met en garde l’homme contre l’injustice d’une vie désaxée qui méprise les commandements de Dieu et l’amour du prochain : c’est cela qui détruit la terre et le cosmos tout entier. La racine du mal qui ronge l’univers est dans le cœur de l’homme et le destin de la planète passe par une conversion profonde, non seulement des comportements, mais des cœurs. Par moments, lorsqu’elle évoque la saleté que l’homme répand dans le monde, elle semble décrire notre époque et annonce des conséquences terribles dont nous avons déjà l’avant-goût. »

P. Pierre Dumoulin, auteur de Hildegarde de Bingen, prophète et docteur pour le troisième millénaire, 2012, Ed. Béatitudes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s