Victime de la mafia du charbon

le

Il y a un an disparaissait un de ces artisans de paix et de justice dont les médias ne savent pas faire grand écho.

Sr Valsa, religieuse de la Congrégation des Sœurs de la Charité de Jésus et Marie, a œuvré activement pour défendre les droits des populations indigènes de Santal, dans la région de Dumka (Jharkand). Depuis 20 ans, elle défendait leurs droits à la terre. Jusqu’à ce qu’elle soit abattue, le 15 novembre 2011, par ce qui semble bien être un tueur de la mafia locale du « charbon », très active pour s’approprier illégalement les terrains de ce secteur.

Une messe  a été célébrée le 24 novembre dernier pour honorer sa mémoire, présidée par l’archevêque de New Delhi, Mgr Vincent Concessao, qui a évoqué la dimension prophétique de l’apostolat de Sr Valsa. Une bonne occasion aussi pour souligner « l’isolement croissant » qu’a connu la religieuse au fil de son travail et des menaces qu’elle recevait. Un isolement vécu « aussi bien de la part de l’Eglise que de celle de sa Congrégation », précise étonnement une de ses consoeurs Sr Mary Scaria… Toujours pas simple d’être prophète, ça se confirme…

Source : D’après Asia News. DL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s