CAREME – Des eurodéputés qui retrouvent leur héritage chrétien ?

Capture d’écran 2019-02-27 à 18.57.10Voilà que la campagne pour un Carême vegan trouve un relais inattendu parmi les eurodéputés. 40 d’entre eux viennent de signer un appel pour dire que c’était une très bonne idée pour notre planète.

La campagne d’une ONG américaine pro-vegan invite les citoyens à adopter une alimentation végétale pendant les 40 jours de carême, dans un effort de sensibilisation et d’action contre le changement climatique. Coordonnée par l’eurodéputé allemand Stefan Eck, la déclaration a été signée par des députés de 17 pays de l’UE, représentants 7 des 8 groupes politiques du Parlement européen. Leur déclaration (que l’on peut retrouver en anglais ici) dit notamment

S’abstenir de produits animaux pendant les 40 jours du Carême (ou pour toute autre raison) peut faire une vraie différence pour la planète et notre empreinte carbone que nous laissons. Si chaque personne devenait vegan pendant cette période, cela représenterait l’équivalent de toutes les émissions en CO2 de l’Allemagne pendant une année.

A noter que le site de l’ONG américaine présente désormais toute une page sur la manière dont la spiritualité chrétienne a des ressources pour justifier une telle démarche, au nom de la compassion, du respect et de la tempérance qui sont au coeur de son ascèse. Extrait de ce texte qui peut être un bon sujet de réflexion durant le temps de Carême des communautés chréiennes (Vegan ou pas ;p)

Valeurs chrétiennes

Parmi les valeurs enseignées dans la Bible figurent la gentillesse et le respect, la générosité, l’humilité, la non-violence, la maîtrise de soi et la compassion (Galates 5.22-26). Les valeurs chrétiennes encouragent la paix, la bienveillance, l’empathie et rejettent la cruauté envers les animaux (Proverbes 12.10).

Ces valeurs, qui sont au cœur de l’identité chrétienne, sont obscurcies et bafouées par de nombreuses normes culturelles. Le goût du fromage est devenu plus précieux que le veau qui souhaite boire le lait de sa mère, la disponibilité des œufs bon marché plus importante que la liberté d’un oiseau à pouvoir déployer ses ailes.

Le carême est le moment idéal pour réfléchir à la manière dont nos repas peuvent être en contradiction avec nos valeurs profondes. Lorsque nous choisissons une alimentation qui cause des souffrances aux animaux, contribue à la faim dans le monde et à la destruction de l’environnement, il est facile de comprendre pourquoi beaucoup considèrent que ce que nous mangeons est vraiment une question de foi. Mais le christianisme est une religion d’espérance et non de désespoir. Dans un esprit de gratitude et de confiance en Dieu, nous portons un regard enthousiaste sur toutes les façons dont il est possible d’agir, plutôt que de nous retourner sur les erreurs du passé.

Partager la paix

Lorsque nous nous installons à table et que nous prenons le temps de dire un petit mot de bénédiction, en remerciement de la nourriture qu’on s’apprête à consommer, le faisons-nous sans réfléchir ou nous interrogeons-nous réellement sur la provenance de ce repas ? Si nous consommons la chair ou les sécrétions d’un animal, prenons-nous en compte la peur que cet animal a pu ressentir et la cruauté qu’il a pu subir ? Nous demandons-nous s’il est nécessaire et s’il est juste de consommer ce type de nourriture quand Dieu nous a donné une abondance d’autres possibilités ? Pour la plupart d’entre nous, la réponse est “non”.

Lorsque nous mangeons de la viande, nous devrions également considérer nos frères et sœurs dont le travail est d’abattre ces animaux hors de la vue du public, afin que nous-mêmes n’ayons pas à faire face à un tel désagrément. L’impact psychologique de ces actes ne doit pas être sous-estimé. Le travail dans les abattoirs a été associé à divers troubles psychiques parmi lesquels le syndrome de stress post-traumatique, de même qu’à une augmentation des taux de criminalité et notamment des cas graves de violence conjugale, d’alcool et de drogues. Beaucoup pourraient penser que ceci est une trahison de l’enseignement du Christ qui dit “Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux” (Luc 6:31).

Manger vegan est un moyen efficace de préserver l’éclat et la splendeur de la Création de Dieu, de faire preuve de considération, de gentillesse et de bienveillance pour tous les êtres vivants.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s