INITIATIVE – Ne pas jeter la première pierre

Ce 9 septembre 2021, un nouveau projet pastoral démarre sur le plateau de Saclay (au sud de Paris) : la première pierre du Centre Teilhard de Chardin a été posée.

D’ici un an, ce centre, situé sur le campus urbain de Paris-Saclay dans l’Essonne, veut être un espace de dialogue entre sciences, technologie et spiritualité. Il est porté conjointement par quatre diocèses d’Ile-de-France (Evry Corbeil-Essonnes, Paris, Nanterre, Versailles) et la Compagnie de Jésus (Province jésuite d’Europe occidentale francophone) en lien étroit avec l’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay (EPA Paris-Saclay) et les communes avoisinantes.

Une belle ambition intellectuelle comme le dit l’un des interlocuteurs du jour, Grégoire de Lasteyrie, président de la communauté d’agglomération Paris-Saclay.

«L’aventure Paris-Saclay nous renvoie très souvent aux questions existentielles qui font partie des grands débats du XXIe siècle sur le rôle des sciences, sur la place des individus, sur le rapport à l’environnement, la recherche du bien commun, la recherche des limites. Autant de questions pour lesquelles nous avons besoin de lieux d’échanges, de discussion, de confrontation, d’inspiration. C’est pourquoi il est heureux que le Centre Teilhard de Chardin voit le jour (…). C’est aussi un lieu qui permettra de vivre symboliquement la rencontre indispensable de la foi, de la raison qui est au cœur du mystère de l’existence. Sur le plateau, ce Centre symbolise ce supplément d’âme que Paris-Saclay doit aussi avoir.»

Reste une impression un peu amère, au final.

Car l’implantation de cet immense campus, mêlant institutions universitaires, écoles prestigieuses et centres de recherches privés se fait au détriment d’une des zones agricoles les plus riches d’Île de France, une fois encore. D’ailleurs, le creusement de la ligne 18 du métro qui s’annonce, est bien un signe que l’histoire ne va pas s’arrêter là : c’est toute la région qui est menacée d’un urbanisme en plein développement. D’ailleurs, une petite ZAD s’est installée pour rappeler que défendre des terres agricoles est aussi urgent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s